20 septembre 2006, 07h00 Icone The Ship

ZeDen teste The Ship

Le principe de The Ship est à la base assez simple, jugez plutôt, vous êtes sur un bateau, avec des PNJ (Personnages Non Joueurs) et d'autres joueurs. Chaque joueur à une cible, PNJ exclus, qu'il doit tuer sans se faire repérer (que ce soit par les caméras de surveillance ou par les autres passagers du bâteau) avec une arme de son choix. Chaque meurtre réussi rapporte de l'argent. Le vainqueur est celui qui en a le plus à la fin de la partie.

The Ship à connu un lancement très chaotique qui l'a miné dès de départ. Avant toute chose, un petit rappel s'impose pour clarifier certains points :
Les développeurs de The Ship proviennent de la sphère du modding et ont décidé par conséquent de distribuer leur jeu via Steam pour des raisons de coûts d'une part et à cause des éditeurs, frileux à distribuer des jeux quand il s'agit de nouveaux concepts, d'autre part. À sa sortie sur Steam, The Ship ne disposait que d'un mode multijoueur sur l'internet et la possibilité de jouer contre des bots. Voyant que les acheteurs du jeu étaient mécontents, Outerlight annonce alors un gros patch pour le jeu, devant sortir en septembre et ayant pour objectif de mettre The Ship au niveau de la version boîte qui doit sortir en magasins (car Outerlight a passé entre temps un accord pour que le jeu soit distribué via des moyens conventionnels). Nous avons décidé d'attendre la sortie du patch pour pouvoir juger The Ship convenablement, et c'est là qu'intervient le test suivant.

Quoi de neuf mon capitaine?

Des graphismes

La principale évolution de The Ship entre la version Mod pour Half Life 1 et la version stand alone est la migration vers le Source Engine.
Si les décors sont assez épurés et se contentent parfois du minimum, il faut avouer que le rendu général du jeu est assez plaisant à voir. Globalement il n'y à pas trop d'abus des effets next-gen qui font mal aux yeux (Bloom, HDR & co) et ces derniers sont utilisés avec justesse. La modélisation des personnages est bonne ainsi que celle des armes. Vraiment, il n'y a rien à reprocher à The Ship sur son aspect graphique.

Les graphismes de The Ship sont de bonne facture et rendent bien l’aspect luxueux des navires



Une ambiance

L'ambiance est résolument le point fort de The Ship. Que ce soit par les costumes, la musique, les décors, tout est assez crédible pour retranscrire une ambiance du début du XXe siècle. On se prend assez vite au jeu en se croyant à bord des plus beaux paquebots que sont le Titanic, le Normandie ou encore l'Île-de-France. Le charisme des personnages vient renforcer cette ambiance, ainsi que les nombreux magasins présents sur les navires. Tout est fait pour immerger le joueur dans une ambiance un peu cluedo-style qui n'est vraiment pas sans charme. Tous les navires possèdent plusieurs classes qui se distinguent au premier coup d'oeil par la décoration, la richesse du mobilier ou encore les équipements. En effet, les chambres de première classe possèdent des salles d'eau en marbre tandis que les troisièmes classes doivent aller sur le palier pour trouver les commodités...

Le character Design est assez soigné et les personnages ont une personnalité attachante



Une interface

L'interface est claire et assez ergonomique et devient vite très utile. En appuyant sur la touche P (par défaut) vous aurez accès à la carte du navire qui est absolument nécessaire quand on sait que les bateaux font souvent plus de trois niveaux avec des centaines de chambres toutes identiques. Faire le choix du paquebot à vraiment été bénéfique pour les développeurs : plus rapide et plus facile à modéliser qu'une ville, le bateau offre un univers relativement clos dans lequel le joueur déambule. Ce choix augmente la crédibilité générale du jeu mais augmente aussi parfois la monotonie : on se perd souvent dans tous ces ponts, ces couloirs et ces chambres quasiment toutes identiques.

La présence d'un inventaire (touche I par défaut) n'est pas une chose courante dans un FPS mais s'avère très agréable. Ce dernier est rudement utile pour faire le tri dans ses armes, ses objets et ses vêtements...

Ce FPS sent les Sims

Car pour ajouter un peu de piment dans les parties, les développeurs ont eu l'idée d'ajouter toute une partie de gestion des besoins du passager. C'est ainsi que votre personnage à des besoins élémentaires comme se nourrir, aller aux toilettes, se laver, se divertir, parler avec les autres passagers ou encore boire. Pour renforcer l'aspect "Sims" les développeurs ont implanté la possibilité de changer de vêtements : couvre chefs, lunettes, tenues, tout est fait pour que vous puissiez vous changer convenablement. Cette fonctionnalité est justifiée par le fait que vous pouvez vous déguisez pour tromper votre assassin. Dans la pratique, les joueurs ne font cure de ces accoutrements pour s'intéresser au principal : les meurtres !

La gestion des besoins prend une place importante dans le jeu, notamment lors de la campagne solo


Un mode multijoueur

Toujours le même scénario

Globalement les parties multijoueurs se déroulent TOUJOURS de la même façon :
  • J'entre dans le jeu et je suis dans une cabine
  • Je cherche le plus rapidement possible une arme dans la cabine ou le couloir
  • Je cours en cliquant sur tout le monde pour connaître son identité
  • Je tue ma cible en un coup et les gens qui sont autour pour le fun (et aussi pour être sûr que le joueur dont je suis la cible se trouve dans le tas)
  • Je dors et je vais aux chiottes en attendant le prochain tour
Globalement, The Ship en jeu sur Internet s'avère simplement être un gros DM dans un cadre sympathique au lieu d'une vraie murder-partie.
The Ship est l'adaptation du mod éponyme sous Half Life 1 en jeu complet. Si le mod était un jeu difficile d'accès, il en est tout autre du jeu complet sorti en juillet dernier. Outerlight, le développeur, à cru bon d'ajouter la possibilité de tuer sa cible avec témoins ! On peut désormais assassiner quelqu'un à peu près n'importe où, et si jamais, par hasard, quelqu'un venait à passer par là, il ne se passerait rien, pas de prison et encore moins de sanctions. En effet, la majorité des serveurs sont configurés par défaut et permettent alors un délai de cinq secondes entre le moment où vous dégainez et le moment où vous êtes arrêtés. Il devient alors aisé de commetre des meurtres plus diaboliques les uns que les autres. Cepedant, s'il vous arrivait de vous faire voir par des caméras de sécurité ou des PNJ, vous vous retrouveriez en prison avec une amende et un temps d'emprisonnement proportionels au nombre d'objets létaux sur vous.


Attention de ne pas vous faire arrêter en pleine chasse


T'es vraiment trop con toi

Comme la communauté multijoueurs se limite à une vingtaine de joueurs éparpillés sur une trentaine de serveurs, The Ship vous offre la possibilité de jouer contre des bots. Cette fonctionnalité était totalement inutile avant le patch tant l'IA était à la ramasse : tous les bots se retrouvaient au même endroit sur le bateau en tournant en rond... Lorsque vous croisiez votre cible, celle-ci se mettait a marcher a reculons, somme toute assez étrange. Le patch corrige quelques défauts de l'IA mais le pathfinding reste honteux (et vas y que je prends le chemin le plus long pour arriver d'un point A à un point B, que je marche tout droit jusqu'à toucher le mur avant de tourner) et globalement, les bots sont vraiment stupides au point de sortir leurs armes devant les caméras de sécurité, de sendormir au milieu d'un couloir désert (et ainsi se faire trucider sans mal). Il reste encore à Outerlight de nombreux patchs correctifs d'IA pour que celle-ci soit enfin à un niveau correct... C'est dommage.

Bots débiles + possibilité de tuer avec témoins = partie inintéressante



Une capagne solo


Avec l'arrivée de la version boîte du jeu, les développeurs ont créée une campagne solo comprenant dix chapitres et introduisant un bout de scénario dans ces murder-parties. Vous êtes donc fait prisonnier ainsi que tout l'équipage du bateau par un certain Monsieur X qui n'a qu'une seule idée en tête : vous voir tous périr. Comme vous, la mort c'est pas votre truc, vous prennez contact avec un valet prêt à vous aider...

Tu permets, j'ai envie de chier !


The Ship est rongé par le système que les développeurs ont voulu introduire pour rendre le jeu plus difficile. En effet, si dans une partie multijoueurs il peut être intéressant d'introduire la gestion des besoins du personnages -comme le ferrait tout pasager à bord d'un bateau- cela devient très vite rageant au cours de la campagne solo. Les missions sont souvent longues et les besoins évoluent très vite. Ainsi au sixième chapitre, lors de l'escorte de l'ambassadeur, j'ai du lire Alice aux Pays des merveilles, aller deux fois aux chiottes, me laver les mains, dormir, prendre un repas, deux canettes de soda et un paquet de chips. Comprenez bien que le rythme du jeu est tué par cette monotonie : voir son personnage éxécuter toutes ces actions en pleine mission c'est vraiment l'ennui mortel. D'autant plus que si vous perdez la mission, vous serez obligé de recommencer du début et d'assouvir les mêmes besoins...

Dans The Ship, préparez-vous à passer beaucoup de temps dans les différentes salles d’eau


Même si cette campagne solo est accompagné d'un tutorial, sa durée de vie est ridiculement courte. En mode facile il m'a fallu à peine deux heures, en moyen et difficile comptez respectivement trente minutes et une heure de plus car vos armes seront moins puissantes et vos ennemis plus résistants. Toujours est-il que c'est assez court et pas très passionnant : les première missions sont assez répétitives et globalement se renouvellent assez peu.

En conclusion


The Ship est une grosse déception, cet ancien mod pour Half Life 1 avait tout pour séduire, une ambiance particulièrement attirante, un concept novateur, une gestion intelligente de l'inventaire et des besoins des passagers. Cependant, il s'avère que The Sip manque globalement de finition, il nous reste en effet un arrière goût de jeu baclé dans la gorge.
Outerlight en voulant en faire un jeu accessible au grand public (via l'ajout du système de témoin) à largement miné le gameplay. En outre, si la gestion des besoins du personnage peut s'avérer plus réaliste renforçant ainsi la difficulté en mode multijoueur elle devient très vite un boulet en mode campagne pour la simple et bonne raison qu'on à l'impression de passer son temps à attendre. Attendre que son personnage dorme, boive, aille aux toilettes et tout ça en pleine campagne ! Le rythme est profondément dégradé et ce système rallonge superficiellement la durée de vie de la campagne.
The Ship avait pourtant tout pour réussir, une ambiance et des graphismes prenants, une interface correcte et un humour omniprésent mais les développeurs ont échoué sur les aspects principaux qui distinguent un bon jeu d'un jeu à peine moyen : gameplay totalement gâché et IA à la ramasse. Force est de constater que les nombreux patchs n'y ont rien changé, The Ship reste un jeu distrayant les premières minutes, carrément chiant et inintéressant sur la longue.

par utr_dragon 3 commentaires, dernier par utr_dragon
Partager | Source : Zeden

Commentaires

Zork

Webmaster
Nb msg : 1845
(#3) 20 septembre 2006 à 18h01
Quel dommage que ce jeu compte parmi ces daubes qui auraient pu être de grands jeux. Le concept m'intéressait vraiment, mais à la vue de ton test, je vais passer mon chemin.
Webmaster et fanboy id Software.
larrick66

Nouveau
Nb msg : 9
(#4) 20 septembre 2006 à 19h10
Je ne crois pas que le jeu est mauvais. Je suis d'accord que ce ne sera pas le jeu de l'année, mais The Ship reste un bon jeu. Le jeu étant principalement multijoueurs, je ne porte pas vraiment d'intérêt à la campagne solo (créée pour la sortie en version Boîte). J'aurais préféré qu'ils se concentrent sur la création de nouvelles cartes pour avoir plus de variété. Il faut juste espérer qu'il va y avoir davantage de joueurs en ligne dans le futur.

7.5/10
utr_dragon

Rédacteur en Chef/Dieu
Nb msg : 2488
(#5) 21 septembre 2006 à 10h36
Le mode multijoueur à été tué par Outerlight avec la possibilité de commettre un meurtre avec témoins. Le jeu est trop facile, ce n'est plus une murder-partie mais bel et bien un gros DM, dommage. Le jeu à été sur noté par presque toute la presse, et par toi aussi.

Si les serveurs de jeu sont déserts, ce n'est pas parce que personne n'à acheté le jeu mais parce que les joueurs l'on abandonné très vite dès qu'ils ont vu ce gameplay moisi.


[Édité par utr_dragon le 21/09/2006 à 10h38.]
No comment !
[!] Commentaires fermés pour cette nouvelle.

Séries populaires de jeux FPS : Battlefield, Call of Duty, Doom, Duke Nukem, Far Cry, F.E.A.R., Ghost Recon, Half-Life, Hitman, Medal of Honor, Postal, Quake, Unreal, Vietcong, Wolfenstein. - Séries populaires de jeux TPS : Splinter cell, SOCOM, Metal Gear - Voir aussi : Crysis, S.T.A.L.K.E.R.: Shadow of Chernobyl, Prey, Left 4 dead, Killzone 2,Team Fortress 2
ZeDen.net © Copyright 2001-2010. Tous droits réservés. / 21 requêtes SQL en 0.0068 secondes.
Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation des auteurs. - Mentions Légales