Rainbow Six : Vegas était une des stars sur le salon UbiSoft au Festival du jeu vidéo, nous avons pu y jouer pendant près de vingt minutes, et ça valait le coup.
Le jeu était présenté uniquement sur la Xbox 360, indéniablement la console phare de ce salon en l'absence de réelle concurrence. Les consoles tournaient en continu, produisant une chaleur à mourir sur le stand et provoquant parfois (souvent?) des gros crashs...

Bref, une fois la manette en main et la partie commencée, on ne peut s'empêcher de se prendre une petite baffe dans la gueule : c'est beau. Le jeu prend place dans la ville de Las Vegas, alors forcément la débauche de couleurs, criardes, ne plaira pas forcément à tout le monde; toujours est-il que ça ne m'a pas choqué. Dans la même optique, les effets, tels que le motion blur ou encore le Bloom, sont utilisé à bon escient et on a finalement moins mal aux yeux en voyant le jeu tourner, qu'en matant les screenschots retouchés d'UbiSoft. Si l'Unreal Engine 3 fait très bien son travail, les développeurs ont su en tirer parti et créer un jeu assez soigné. Les textures sont assez fines et la modélisation (autant des personnages que des armes) est de bonne facture. C'est la première fois que je vois tourner l'Unreal Engine 3 sous mes yeux et le premier contact est très rassurant pour la suite

rainbowsixvegas rainbowsixvegas rainbowsixvegas rainbowsixvegas

Inutile de vous refaire l'intégrale du scénario, le jeu sort en novembre prochain sur Xbox 360 et vous devez sans doute l'avoir déjà vu/lu un peu partout sur l'ensemble des sites dédiés aux jeux vidéo. Vous faites parti d'une escouade antiterroriste et il se trouve que certains de ces vilains ont pris d'assaut la ville aux casinos et vous êtes envoyé, dans le niveau présenté, sur le casino en construction qui sert de cache au leader des terroristes.

Je dois avouer que jouer avec un pad aux FPS n'est pas mon fort et viser devient vite une corvée -pour moi qui n'ai pas l'habitude- dans le jeu. Passé une petite phase d'adaptation, aux contrôles et à la manette, j'arrive a avancer correctement et surtout faire quelques headshots qui sont fatals à leurs destinataires.
Après quelques minutes de jeu, on se rend compte que les innovations en terme de gameplay comme la possibilité de descendre en rappel sont assez bien utilisées, on regrette qu'elles deviennent trop scriptées. En effet, après avoir mitraillé en hauteur tous les ennemis qui étaient en contrebas deux solutions s'offrent à nous, soit la descente par les escaliers à droite, soit la descente en rappel sur la gauche. Bien évidemment, on teste le rappel et on voit qu'un petit crochet à été posé là à l'occasion. Ce petit crochet se retrouvera à chaque fois que vous aurez la possibilité d'utiliser cette option. Le rappel c'est vraiment une bonne idée bien exploitée, mais s'il avait été libre ça aurait été un peu mieux. On se retrouve donc un peu malgré nous à suivre l'itinéraire choisi pour nous par les level designer du jeu, c'est un peu dommage.

Autre petite déception pour les fans de stratégie, le jeu n'à qu'une petite dimension stratégique pour ce que j'en ai vu. Si la possibilité de s'adosser aux différents éléments du décor et de ne laisser dépasser qu'une partie de son corps -voire l'arme uniquement- augmente l'immersion et le réalisme, le fait de pouvoir soigner presque indéfiniment ses coéquipiers les diminue grandement. Durant la mission j'ai pu soigner deux fois un de mes coéquipiers tombés à terre. Dans le même ordre d'esprit je n'ai pas vraiment eu l'impression que ces derniers pouvaient mourir, à chaque fois ils étaient blessés et une petite picouse suffisait à les remettre d'aplomb.
De plus, si la possibilité de donner des ordres est bien implantée et très claire dans son interface, on se contente souvent d'avancer comme un gros bourin de base. Quand on a un peu peur on demande à ses coéquipiers d'y aller devant pour repérer les ennemis et les descendre plus facilement. Le coéquipier blessé sera de toute façon relevé après sa piqûre.

En définitive on peut affirmer que Rainbow Six : Vegas s'annonce comme un bon jeu d'action sur Xbox 360. De l'action souvent rapide et violente qui se fait au détriment du côté stratégique de la série des Rainbow Six. Les aficionados des FPS stratégique lui trouveront un manque de profondeur tandis que les joueurs plus occasionnels y verront un très bon shoot. Rainbow Six : Vegas a donc deux faces selon le côté où le joueur se place.
par utr_dragon Commenter
Partager | Source : Zeden

[!] Commentaires fermés pour cette nouvelle.

Séries populaires de jeux FPS : Battlefield, Call of Duty, Doom, Duke Nukem, Far Cry, F.E.A.R., Ghost Recon, Half-Life, Hitman, Medal of Honor, Postal, Quake, Unreal, Vietcong, Wolfenstein. - Séries populaires de jeux TPS : Splinter cell, SOCOM, Metal Gear - Voir aussi : Crysis, S.T.A.L.K.E.R.: Shadow of Chernobyl, Prey, Left 4 dead, Killzone 2,Team Fortress 2
ZeDen.net © Copyright 2001-2010. Tous droits réservés. / 14 requêtes SQL en 0.0057 secondes.
Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation des auteurs. - Mentions Légales