crysis_017.jpg Il est enfin sorti, ce jeu dont le nom seul peut faire baver le premier amateur de FPS venu par un réflexe pavlovien. Il crame les rétines des gens, ridiculise les PC de la Nasa, veuillez faire un accueil triomphal à Crysis !


Un commando du futur dans un décor de rêve


crysis_008.jpg
Le commando d'élite
en combi moulante
Après quelques paramétrages indispensables (histoire de savoir si le PC tiendra le coup), on est parachuté dans une histoire aux relents nanardesques.

On incarne Nomad, membre d’un commando d’élite des Etats-Unis de l’an 2020. Infiltré sur une île tropicale des Philippines avec ses camarades, il doit délivrer une équipe d’archéologues des mains d’une armée d’affreux communistes Nord-coréens. Mais ce qu’il ne sait pas, c’est que la découverte qui a suscité le vif intérêt de ces derniers est liée à une civilisation de méchants aliens belliqueux venus d’une autre galaxie. Heureusement, il est vêtu d’une nano-combinaison qui le protège très bien (même si elle lui sert fortement les roubignoles). Il peut donc partir tranquillement à l’aventure.

crysis_009.jpg
Que ce ruisseau est
poétique!
Directement dans la lignée de Far cry, la première chose qui saute aux yeux est évidemment la qualité graphique ahurissante du titre. Avec un bon PC, il arrive qu’on perde du temps à s’arrêter pour regarder le paysage magnifiquement recréé, la réalité n'a jamais été aussi bien retranscrite. Les models des personnages sont bourrés de détails, les lumières sont gérées à un niveau proche de la perfection, les eaux des ruisseaux qui coulent sur les pierres scintillent avant de se jeter dans la mer turquoise... La physique particulièrement aboutie rend également le monde de Crysis plus cohérent que dans tous les jeux de la concurrence.
Mais n'oubliez pas que cela n'est valable qu'avec un PC de dernière génération. A partir de réglages en Low/Medium, le jeu perd pas mal de sa saveur (sans en devenir mauvais pour autant). Car comme tout le monde s'en doutait déjà, Crysis est un jeu qui s'adresse avant tout aux riches, capables de se payer un PC avec un gros dual core et une 8800 GT.

Une armure au coeur du gameplay


crysis_010.jpg
Une zone vaste...
A vrai dire, les interrogations des gens portaient plus sur le gameplay, duquel on peut difficilement juger sans l'avoir testé. Eh bien sachez qu’il ressemble beaucoup à celui de Far Cry, mais avec une armure high-tech en plus et beaucoup moins de niveaux en intérieur. Linéaire dans sa progression, le jeu dispose toutefois de zones très vastes que l’on peut aborder par de nombreux moyens. Et les possibilités offertes par la nano-combinaison diversifient ce choix.

crysis_012.jpg
Le menu de l'armure
en images.
Ce petit bijou de technologie permet de faire des trucs incroyables de façon très simple. En appuyant sur une touche, on ouvre un menu listant cinq icônes sélectionnables d’un simple mouvement de souris. Quatre d’entre elles vous donnent des pouvoirs surhumains (la cinquième ne donnant accès qu’à une modification de l’arme que vous avez en main). L’armure permet de supporter plus de dégâts, la force augmente la puissance des poings et autorise des bonds à grande hauteur, la vitesse booste les muscles des jambes, pour rivaliser avec Bip-bip, et le camouflage rend invisible pendant un certain temps.

crysis_011.jpg
En mode "invisible",
on a vite fait de se
prendre pour Predator.
Si on ne peut pas les combiner, il faudra tout de même jongler avec ces pouvoirs pour livrer les combats les plus intéressants possibles (par exemple, attraper un ennemi pour en assommer un autre grâce au mode « force », puis jongler en mode « armure » pour faire face à la contre attaque, enclencher l’« invisibilité » pour passer dans le dos de vos assaillants, les massacrer, et enfin, prendre la fuite avec le mode « vitesse »). Notons que Crysis est l’un des rares FPS où le choix de l’infiltration est réellement possible. Si dans Far Cry, avancer deux mètres en territoire ennemi débouchait sur un combat, c’est bien différent ici. Le tout est particulièrement visible en mode Delta. La mort survenant très vite, on est souvent obligé d’éviter les grosses batailles. On s'amuse donc à imiter Sam Fisher, avec un silencieux vissé sur un pistolet (pour le style, seulement pour le style).

Car il faut savoir que si ces aptitudes artificielles sont utiles, elles ne vous transforment pas pour autant en quelqu’un d’immortel. En effet, sur le HUD, on distingue une barre bleue au dessus de la barre de santé. Il s’agit du niveau d’énergie de votre combinaison. Si elle se régénère automatiquement (tout comme la barre de santé d'ailleurs), elle le fait plus lentement qu'elle ne se vide, et limite par conséquent vos pouvoirs. Et c'est encore plus vrai lors des combats, car chaque balle reçue l'entame un peu plus. Il est donc fréquent qu'on perde toutes ses capacités là où on en aurait eu le plus besoin. C'est parfois frustrant, mais on apprend vite à faire avec.

Pyrotechnie


crysis_014.jpg
Sniper contre poule...
Qui l'emportera?
En plus de l'armure, vous aurez droit à tout un arsenal pour vous venir en aide. Il va du pistolet à la mitrailleuse lourde, en passant par le bazooka, le traditionnel fusil à lunette et l'indémodable Kalashnikov. Mais à part une ou deux armes sortant du lot, il est trop classique et assez réduit. Vous pourrez tout de même rajouter des accessoires, comme des silencieux, des lance-grenades ou des viseurs (c'est mieux que rien !). Des véhicules sont également à votre disposition, comme des bateaux ou des 4x4 lourdement armés. Par contre, pour ce qui est du tank et de l'hélicoptère, vous ne pourrez y toucher que lors de phases de jeu très précises (heureusement bien réalisées).

crysis_013.jpg
Une explosion accompagnée
d'un bel effet de blur
Avec ce matériel, le feu d'artifice est au rendez-vous. Les explosions sont magnifiques, les ennemis meurent avec style et la gestion particulièrement réaliste de la physique donne un spectacle grandiose. Il suffit de lancer une grenade dans une maison pas trop solide pour qu'elle s'effondre et ensevelisse un groupe de Coréens. Et lorsqu'on balaie la jungle d'une longue rafale de mitrailleuse, il arrive qu'un palmier se brise et tombe sur un adversaire malchanceux. Tout irait à la perfection si d'obscurs censeurs Allemands n'avaient pas obligé les développeurs à rendre les cadavres immobiles. En effet, les balles les traversent sans les toucher et une grenade ne les fait même pas bouger. Mais le plus horrible est qu'ils disparaissent après un certain laps de temps, ne laissant sur le sol que leur arme et une tache de sang. Ces caractéristiques sont totalement inadmissible pour un jeu se voulant réaliste, et on espère tous qu'un amateur nous sortira un patch pour corriger les stupidités résultant du caca-nerveux de neuneus aux valeurs familiales exacerbées.

Des méchants très méchants


crysis_015.jpg
Le vaisseau Alien
(ceci n'est pas un artwork)
Ces débiles sont toutefois moins dangereux que les Nord-coréens. D'une intelligence artificielle suffisante pour s'organiser et vous traquer, ceux-ci sont difficiles à fuir, même avec votre combinaison. A pied, derrière une mitrailleuse ou au volant de véhicules (4x4, bateau, tank, hélicoptère...), c'est toute une armée qui vous poursuivra si vous la provoquez. Notez d'ailleurs que vous ne rencontrerez pas d'autres adversaires que des militaires Coréens avant d'avoir vraiment bien avancé dans le jeu.

crysis_016.jpg
Dérèglement climatique
Quand on rencontre enfin les Aliens, on constate qu'ils sont beaucoup moins stressants que les mutants de Far Cry. D'aspect assez bizarre, ils ont un air de famille avec les robots tueurs de Matrix. Mais c'est le cas uniquement lorsqu'ils portent leur armure. En effet, l'air de la terre étant trop chaud pour eux, ils ne se dévêtissent que dans leur vaisseau spatial (dont la visite est certainement l'un des meilleurs moments du jeu). Et pour se balader à poil sur la planète qu'ils veulent coloniser, ils la gèlent. C'est d'ailleurs l'occasion pour le joueur de découvrir des paysages de jungle sous la neige à couper le souffle. On aurait presque envie d'enfiler les skis et de construire un chalet.

Conclusion


Crysis ne déçoit pas, il donne exactement ce qu'on attendait de lui. Si on passe outre certains bugs très gênants mais qui seront vite corrigés, si on possède une configuration dernier cri et si on prend la peine de jouer dans un mode de difficulté suffisant, en savourant le jeu, on peut facilement passer une quinzaine d'heures magiques. C'est un peu court, mais on se replonge très facilement dans une nouvelle aventure. Vous DEVEZ le posséder.
par lepape 11 commentaires, dernier par lepape
Partager

Commentaires

BUG

System Failed
Nb msg : 206
(#1) 19 novembre 2007 à 18h41
Quinzes heures c'est pas mal !
Ceux qui savent ne parlent pas. Ceux qui parlent ne savent pas. Le sage enseigne par ses actes, non par ses paroles.
lepape

Rédacteur
Nb msg : 82
(#2) 19 novembre 2007 à 19h24
Soixante euros pour quinze heures de jeu, je trouve pas ça très très long. Pour un prix pareil, une durée de vie correcte devrait au moins atteindre les vingt heures. Ce n'est pas parce qu'on essaie de nous habituer à des durées de vie de trois heures qu'il faut forcément en faire une norme
Je voue un culte aux FPS. Surtout s'ils sont violents!
utr_dragon

Rédacteur en Chef/Dieu
Nb msg : 2458
(#3) 19 novembre 2007 à 19h30
Ce test ne concerne que la partie solo du titre, mais le mode multijoueurs devrait rallonger la durée de vie du titre, sans oublier les modeurs qui devraient être attirés par l'éditeur de niveaux, le sandbox 2.0.
No comment !
Grounch

Gros Membre
Nb msg : 1068
(#4) 19 novembre 2007 à 19h40
Exellent comme test
Vais me le refaire en Delta tien.
Frost

Nouveau
Nb msg : 13
(#5) 19 novembre 2007 à 20h45
Pour tester le multi encore faudrait-il que ce dernier fonctionne, la majorité des joueurs n'arrivent pas à se logguer sur les serveurs, bizarrement aucun "gros" site n'en parle (consigne de l'éditeur ?!?).

""soixante euros pour quinze heures de jeu, je trouve pas ça très très long."" c'est clair avec plus de 1500 heures passé sur Battlefield 2 je trouve ça aussi très court même si ce n'est pas le même genre de jeu (parait que c'est pareil pour COD 4).

ps: félicitations pour votre site, contenu et contenant.

[Édité par Frost le 19/11/2007 à 20h50.]
Seventhwave

Râleur
Nb msg : 873
(#6) 19 novembre 2007 à 20h47
Aussi surprenant que cela puisse paraître, je vais me raviser et attendre quelques mois avant d'acheter Crysis, histoire de voir le feedback des joueurs et la sortie de futurs patchs

Le multi de CoD 4 semble similaire à celui de Forces Spéciales de BF2, peut-être me laisserai-je tenter...

[Édité par Seventhwave le 19/11/2007 à 20h48.]
Les FPS, c'est de la merde.
Frost

Nouveau
Nb msg : 13
(#7) 19 novembre 2007 à 20h53
2 joueurs de mon clan ont acheté COD 4 pour le multi et d'après eux c'est excellent et puis surtout il ne requiert pas la même config.
Zork

Webmaster
Nb msg : 1845
(#8) 19 novembre 2007 à 21h02
Merci pour ce test très sympa Lepape.

Merci Frost, on fait vraiment tout notre possible pour proposer quelque chose de qualité. Au sujet du multi, c'est vrai que Lepape a aussi rencontré des problèmes pour le tester, et pour ne pas faire patienter nos lecteurs, on a donc décidé de publier uniquement le test de la partie solo pour l'instant. Il ne fait aucun doute pour nous que les correctifs nécessaires seront fait prochainement pour que le multijoueur puisse fonctionner adéquatement. Et si jamais ce n'était pas fait, ils auront de nos nouvelles, surtout après la bêta multi qui a duré un bon moment !

Seventhwave, je suis d'accord pour dire que le multi est très sympa, pour y avoir joué un petit peu avec Fr002 à Arcadia, on s'est bien éclaté.

[Édité par Zork le 19/11/2007 à 21h06.]
Webmaster et fanboy id Software.
Fr002

Rédacteur en vacance
Nb msg : 514
(#9) 20 novembre 2007 à 08h02
Bravo pour ton super test. En effet, Crysis est un super jeu.

Pour ce qui est des aliens, je crois qu'ils étaient à poil dans leur vaisseau car ils venaient de sortir de leur incubateur....

Sinon, personnellement j'ai trouvé qu'il manquait une certaine "âme" au jeu, surtout au début de la campagne solo. En effet, dans Far-Cry on pouvait entendre les ennemis parlés en Zooman sur eux avec les lunettes, ce qui donnait de la vie à l'ensemble et démontrait que les ennemis n'étaient pas de simple cible que l'on doit abattre. Il est donc dommage que les ennemis de Crysis ne fument pas une cigarette, parle un peu, se repossent sur une chaise..... car j'ai trouvé que ça faisais un peu "tu attaque un village, puis un autre, puis un autre..." comme s'ils étaient placé là pour être buté. à l'opposé de Stalker donc, où les ennemis avaient une vie...

Aussi, la phase durant laquelle l'on doit piloter un aéronef est plutôt bof bof.... Mais dans l'ensemble ça reste un super jeu qui offre beaucoup de variété au niveau des environnements et du gameplay (J'ai adoré le vaisseau alien et les déplacements en apesanteur !!).....
mais comment peut-il ne pas avoir de gravité dans le vaisseau puisque le vaisseau est sur terre ??

[Édité par Fr002 le 20/11/2007 à 08h56.]
Fr002 = lol_
Grounch

Gros Membre
Nb msg : 1068
(#10) 20 novembre 2007 à 11h55
Fr002 -> certains coréens fument, s'assoient, dorment ou meme pissent (eh oui^^). Pour l'apesanteur sur terre, il me semble que la NASA a des genre de trucs comme ça pour entrainer les cosmonotes (je sais plus comment ça s'écrit^^) alors les aliens peuvent bien se permettre la meme chose
lepape

Rédacteur
Nb msg : 82
(#11) 20 novembre 2007 à 15h07
Les coréens, si ils papotent, ils sont torturés et exécutés
Et les Aliens, c'est juste qu'ils sont super doués et qu'ils maitrisent la gravité, très certainement.
Je voue un culte aux FPS. Surtout s'ils sont violents!
[!] Commentaires fermés pour cette nouvelle.

Séries populaires de jeux FPS : Battlefield, Call of Duty, Doom, Duke Nukem, Far Cry, F.E.A.R., Ghost Recon, Half-Life, Hitman, Medal of Honor, Postal, Quake, Unreal, Vietcong, Wolfenstein. - Séries populaires de jeux TPS : Splinter cell, SOCOM, Metal Gear - Voir aussi : Crysis, S.T.A.L.K.E.R.: Shadow of Chernobyl, Prey, Left 4 dead, Killzone 2,Team Fortress 2
ZeDen.net © Copyright 2001-2010. Tous droits réservés. / 47 requêtes SQL en 0.0068 secondes.
Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation des auteurs. - Mentions Légales