redfaction3_002.jpgLe très populaire Jeuvideo.com a obtenu une entrevue avec Dan Cermak, le vice-président du studio Volition, qui développe Red Faction Guerilla. Bien que l'entrevue ne contienne pas d'informations déjà connues, elle reste bien intéressante et offre un bon récapitulatif de la situation.
Ainsi, vous y apprendrez pourquoi les développeurs ont choisi une vue à la troisième personne. Vous y apprendrez aussi qu'il aura fallu 4 ans aux développeurs pour mettre en place leur moteur physique. Ce qui fait que contrairement aux précédents Red Faction et à son GeoMod (le moteur 3D des précédents opus) il vous sera possible de détruire de manière totale et chirurgicale les bâtiments. C'est trop cool ? Oui, et selon Dan Cermak, vous apprécierez le travail accompli :

Il a fallu quatre ans pour en arriver là et c'est vraiment ce qui se fait de mieux en matière de destruction. La plupart des jeux permettent de détruire le décor, mais cela s'apparente souvent à prendre un bâtiment, le faire disparaître, puis le remplacer par un autre modèle, détruit celui-là. Dans Red Faction, l'aspect destruction est soutenu par une véritable physique et quand les gens verront le jeu, ils comprendront notre choix et apprécieront le travail accompli pour aboutir à ce résultat. [...] Basé sur le moteur [physique] Havoc.
  • L'entrevue réalisée par Jeuxvidéo.com et traduite en français est disponible à cette adresse.
par Fr002 Commenter
Partager | Source : Jeuxvideo.com

[!] Commentaires fermés pour cette nouvelle.

Séries populaires de jeux FPS : Battlefield, Call of Duty, Doom, Duke Nukem, Far Cry, F.E.A.R., Ghost Recon, Half-Life, Hitman, Medal of Honor, Postal, Quake, Unreal, Vietcong, Wolfenstein. - Séries populaires de jeux TPS : Splinter cell, SOCOM, Metal Gear - Voir aussi : Crysis, S.T.A.L.K.E.R.: Shadow of Chernobyl, Prey, Left 4 dead, Killzone 2,Team Fortress 2
ZeDen.net © Copyright 2001-2010. Tous droits réservés. / 12 requêtes SQL en 0.0025 secondes.
Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation des auteurs. - Mentions Légales