haloreach_005.jpgAlors que la bêta d'Halo : Reach ne sera disponible qu'au début du mois de mai prochain pour le commun des mortels, nous avons pu essayer le mode multijoueurs il y a quelques jours, à travers une session de jeu organisée par Microsoft dans un cybercafé parisien. Ce premier contact manette en mains avec le prochain FPS de Bungie Studios a été l'occasion de découvrir le contenu de cette version bêta avec qui nous avons passé quelques heures et qui s'annonce déjà comme conséquent : quelques maps, de nombreux modes de jeux différents, une personnalisation poussée des personnages, de nombreux véhicules etc. Largement de quoi se rendre compte de ce que le titre à dans le ventre en termes de multijoueurs. Premier tour du propriétaire.

Du contenu !

haloreach_001.jpg
Dans le mode Headhunter, vous devez collecter les cranes des vos ennemis
Pour ce qui est des modes de jeux, Halo : Reach reprendra évidemment tout ce dont nous profitons déjà dans Halo 3 : ODST tout en ajoutant quatre nouveautés : Headhunter, Stockpile, Generator Defence et Invasion. Comme son nom l'indique, Le mode headhunter est une chasse aux crânes. Chaque joueur doit collecter des crânes puis aller les déposer dans une zone de capture. Il est possible de récupérer les crânes sur les corps fumants des joueurs vaincus. Pour pimenter un peu les choses, une fois le 10e crâne collecté, le joueur devient une super cible visible de tous les autres joueurs. Inutile de vous dire qu'il faudra aller caper régulièrement pour ne pas voir son capital de crânes fondre. Le mode Stockpile est une variante du mode de capture de drapeau classique. Les joueurs doivent capturer des drapeaux neutres et les rapporter dans leur base. Les drapeaux récupérés ne sont en fait comptabilisés qu’à l’issue d’un compte à rebours d’une minute environ, une minute qui vous paraîtra particulièrement longue lorsque l’ennemi s’invitera dans votre camp. Plus intéressant, le mode Generator Defense fait s'affronter 3 Spartans contre 3 Elites, les Spartans défendent des générateurs que les Elites doivent réussir à détruire. Les équipes sont déséquilibrées, les Elites étant bien plus puissants, et des rounds ne durent que quelques minutes. Enfin, le mode Invasion est sans doute le plus riche de tous, puisqu'il propose un gameplay semblable au mode Ruée de Battlefield : Bad Company 2. Les Elite doivent capturer des points de contrôle défendus par les Spartans en 6vs6. L'ensemble de la carte se dévoile au fur et à mesure de la prise des points de contrôle par les Elite. Pendant la progression du round, de nouvelles classes de personnages sont disponibles.

Des classes inutiles ?

haloreach_002.jpg
Le jet-pack vous permet de dominer le champ de bataille
Vous l'aurez compris, ce nouvel opus propose plusieurs classes de personnages qui n'en sont pas vraiment. Ce système de classes n'est pas aussi marqué que dans Battlefield : Bad Company 2 et il déséquilibre moins le gameplay. En fait, toutes les classes sont faites sur la même base avec une seule variable qui change. Les classes ne conditionnent pas votre équipement mais apportent un pouvoir qui leur est spécifique (attribué à la touche LB par défaut). L'éclaireur peut sprinter, le rôdeur peut quant à lui se rendre invisible pendant quelques secondes, l'aéroporté est doté d'un jet-pack et donc de la capacité de voler pendant quelques instants (les vieux briscards du FPS apprécieront la référence à Tribes) et l'escorte qui peut se rendre invincible pendant une courte période à l'issue de laquelle il lâche une onde EMP.

C'est la première fois qu'un opus de la série propose ce genre de système, et il est plutôt bien intégré, de sorte à ne pas chambouler le gameplay avec des armes et des équipements différents. Chacun de ces précieux pouvoirs permettra de changer vraiment sa façon de jouer et d'envisager différentes stratégies (le sprint est redoutable pour rusher un ennemi et le finir d'un coup de crosse et l'invisibilité permet au contraire de jouer la carte de la discrétion).

Une interface revue et des points d'expérience à dépenser

haloreach_003.jpg
Il faudra au moins se mettre à deux Spartans pour venir à bout d'un Elite
L'ensemble de l'interface ne s'éloigne pas trop de ce qu'on connaît sur les productions précédentes de la série, tout en adoptant un style visuel un poil plus moderne avec des panneaux en perspective 3D. De nouvelles options mettant l'accent sur les paramètres sociaux font leur arrivée. C'est ainsi que l'on pourra choisir sa loquacité (peu loquace ou bavard), sa motivation (jouer pour gagner, ou pour le fun), le style de jeu préféré (joueur d'équipe ou loup solitaire), et enfin le ton. Le matchmaking se voit donc plus précis avec ces paramètres que vous pouvez ajuster entre chaque partie. Les fonctionnalités d'enregistrement de vidéos et de screenshots seront de la partie et plus faciles à partager et à échanger.

Autre nouveauté du titre, les points d'expérience. Ces derniers peuvent se dépenser pour acheter de l'équipement qui n'apportera rien, si ce n'est un confort visuel. Vous pourrez donc dépenser le fruit de votre labeur dans de nouveaux casques, de nouvelles pièces d'armure etc. Vous pourrez également personnaliser votre armure en lui collant de jolies couleurs gay friendly (ou pas). Ces points d'XP sont accompagnés par toute une flopée de médailles que vous pourrez acquérir sur le champs de bataille.

Graphismes à la hausse ?

haloreach_004.jpg
Ne vous fiez pas à ces images éditeurs, les graphismes ne sont guère meilleurs qu'Halo 3
Graphiquement, le jeu est plus joli qu'Halo 3, avec des textures plus fines et des models bien plus détaillés. La fluidité globale n'en pâtit pas, ce qui est plutôt une bonne chose. Néanmoins, les graphismes restent toujours bien en deçà de la concurrence, malgré un jeu qui est une exclusivité Xbox 360 (et donc pour laquelle on peut s'attendre à plus de soin et d'optimisation) et d'un studio phare bien habitué au support. Si on tolère l'absence de physique à proprement parler, l'aspect plus que dégueulasse du mode split-screen est une honte. C'est très aliasé et parfois même pixelisé ! Toutes les cartes que nous avons pu voir sont très très pauvres et leur architecture est très simple, ce qui accentue encore l'impression de faiblesse des graphismes. A aucun moment vous ne prendrez un choc visuel, mais il s'agit ici du mode multijoueurs et on peut espérer (rêver ?) que le mode solo soit d'avantage travaillé.

La direction artistique du titre est toujours aussi spéciale avec un jeu aux armes, véhicules et armures roses. On aime ou on aime pas, j'ai fait mon choix dans le deuxième camp et je ne vais donc pas m'attarder d'avantage sur ce point précis.

Ça vaut le coup de l'attendre ?

Cette version bêta débutera le 3 mai pour les privilégiés qui auront une invitation ou les acheteurs d'Halo 3 : ODST qui l'ont déjà acquise en même temps que ce spin-off. Bungie Studios est allé à la pêche aux idées dans les grands noms du multijoueurs comme Call of Duty : Modern Warfare 2 ou encore Battlefield : Bad Company 2. Ces emprunts rendent le jeu assez sympathique malgré son extrême lenteur. Les personnages sont aussi maniables que des semi-remorques et vous devrez mettre la maniabilité sur au moins 8-9 (sur 10) si vous voulez arriver à vous retourner à une vitesse convenable. Cette lenteur globale du titre est le principal reproche que je lui ferrai, surtout à côté des jeux précités qui sont très fluides et très rapides. Heureusement que les nouvelles armes du titre sont assez nombreuses et permettent de renouveler un peu l'arsenal de la série.

haloreach_006.jpg haloreach_007.jpg haloreach_008.jpg haloreach_009.jpg haloreach_010.jpg haloreach_011.jpg haloreach_012.jpg haloreach_013.jpg haloreach_014.jpg haloreach_015.jpg haloreach_016.jpg haloreach_017.jpg haloreach_018.jpg haloreach_019.jpg haloreach_020.jpg
par utr_dragon Commenter
Partager

[!] Commentaires fermés pour cette nouvelle.

Séries populaires de jeux FPS : Battlefield, Call of Duty, Doom, Duke Nukem, Far Cry, F.E.A.R., Ghost Recon, Half-Life, Hitman, Medal of Honor, Postal, Quake, Unreal, Vietcong, Wolfenstein. - Séries populaires de jeux TPS : Splinter cell, SOCOM, Metal Gear - Voir aussi : Crysis, S.T.A.L.K.E.R.: Shadow of Chernobyl, Prey, Left 4 dead, Killzone 2,Team Fortress 2
ZeDen.net © Copyright 2001-2010. Tous droits réservés. / 14 requêtes SQL en 0.0032 secondes.
Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation des auteurs. - Mentions Légales