Parce qu'un gamer a aussi besoin de pouvoir sauvegarder ses données et se déplacer avec, Zeden se penche aujourd'hui sur un disque dur externe. Le Verbatim Store'n'go, puisque c'est son nom, a 3 caractéristiques intéressantes : il fait partie de la première vague des périphériques USB3, sa taille est de 1 To et il est en 2 pouces et demi. Voyons donc ce qu'il vaut.

Déballage

2 pouces et demi oblige, la boite est toute petite. A l'intérieur, on retrouve bien évidemment le disque dur lui même, bien calé dans le mousse, un câble USB et un petit guide de démarrage rapide. Chose peu coutumière, il n'y a pas de CDROM fourni. Non pas que le disque dur soit livré en OEM, mais parce que les logiciels et le manuel sont directement stockés sur le disque dur en lui même. C'est une excellente initiative écologique : pas de CD, qui n'a souvent qu'un intérêt limité, et comme un CD serait plus grand que le disque dur en lui même, il faudrait faire la boite plus grande. Et qui dit boite plus grande, dit moins de boites par palettes, dit plus de palettes, donc plus de camions et de bateaux pour transporter tout ça.
En revanche, il n'y a pas de pochette de protection fournie.



Branchement

Le bleu est la couleur de l'USB 3
Contrairement aux disques durs externe 3 pouces et demi qui sont livrés avec un bloc d'alimentation, les disques dur 2 pouces et demi sont auto alimenté par le port USB, ce qui fait qu'il n'y a qu'un seul câble à brancher. D'un côté, on retrouve une classique prise USB, avec une petite spécificité : habituellement blanche, la partie intérieure en plastique du connecteur est bleue, ce qui signifie que le câble supporte l'USB3. L'autre extrémité à une forme étrange; nouvellement introduite avec l'USB 3. A noter que le câble fourni ne mesure qu'une quarantaine de cm. C'est assez court, surtout que la norme autorise les câbles jusqu'à une longueur de 2 mètres.
Une fois connecté au PC, une lumière bleue, elle aussi, s'allume sur le coin arrière gauche du Store'N'Go.

Allumage

A formater rapidement en NTFS !
Après le branchement sur le port USB3 de notre carte mère de test, une gigabyte P55A-UD3R, le disque dur est immédiatement reconnu par Windows 7 x64. On peut alors faire le tour du propriétaire. Le disque dur a une capacité réelle formatée de 930 Go, en FAT32. On pourra évidemment reprocher le formatage dans ce système de fichier, peu adapté aux gros fichiers (limite de 4 Go), mais il a l'avantage d'être supporté par tous les systèmes d'exploitation.

Tout est sur le dur, une idée de génie !
On voit qu'il y a 3 répertoires présents. 2 logiciels : Green Button (économie d'énergie) et Nero Backit up and Burn Essentials (logiciel de sauvegarde) et des manuels en pdf dans 28 langues différentes. Avant de formater en NTFS / EXT 3 / EXT 4 (rayer la mention inutile) le disque, il est capital de copier ces répertoires à un autre endroit. Cela est d'ailleurs écrit noir sur blanc dans la documentation.

Caractéristiques techniques

Un disque dur externe est constitué de 3 éléments principaux :
  • Un disque dur "normal", dans notre cas, un disque dur 2 pouces et demi employé dans les PC portables
  • Un contrôleur SATA /USB 3, qui va permettre le transfert des données depuis/vers le PC
  • Un boitier, destiné à contenir le tout
Seul le boitier, tout en plastique, est vraiment signé Verbatim, les 2 autres éléments sont choisis par la société mais en général sont des produits réalisés par d'autres. Le gestionnaire de périphérique de Windows nous indique ainsi que le disque dur employé par Verbatim est un Toshiba MK1059GSM.

le MK1059GSM
Fiche technique du MK1059GSM :
  • Capacité : 1 To
  • Epaisseur : 12,5 mm
  • Nombre de plateaux : 3
  • Mémoire cache de 8 Mo
  • Interface SATA 3 Gbit/s
  • Vitesse de rotation de 5400 tr/min
  • Plage thermique de fonctionnement de 5 à 55 °C
  • Résistance au choc de 400 G
l'ASM 1051, couramment utilisée, et qui est peut être dans le Verbatim

Concernant le contrôleur, il est impossible de le connaitre précisément sans démonter. Le Verbatim n'a pas une seule vis visible, nous n'avons pas souhaiter forcer au risque de tout casser, et cela annule de toute façon la garantie. Mais il est bon de rappeler que le contrôleur a un impact assez direct sur les performances, et qu'il existe plusieurs types de puces : soit des puces génériques, à base d'ARM, ou des puces spécialisées (LucidPort, Symwave, et surtout ASmedia, qui semble assez répandue ...).

Présentation des logiciels fournis


Green Button

Le bouton vert est très simple d'emploi
Green Button porte assez bien son nom. Développé par Verbatim, il a pour but de passer le disque dur externe en mode veille, après une durée paramétrable. C'est un fonctionnement de base dans Windows pour les disques durs internes, mais cela ne fonctionne pas pour les externes. Le logiciel fourni est tout simple et rempli parfaitement son rôle. A noter qu'on peut passer également le disque en veille directement, via une icône placée sur le bureau, en forme de ... bouton vert, justement.
Il est dommage que le mode veille ne soit pas directement visible sur le boitier en lui même : la LED bleue reste allumée de la même manière que lorsque le disque est inactif.

Nero Backitup and Burn Essentials

Verbatim fournit la version "Essentials" de Nero Backitup and Burn. ce produit donne accès a 3 fonctionnalités différentes mais complémentaires
  • Nero BackIt Up permet la sauvegarde de données sur un périphérique externe, que ce soit le Verbatim, une clé, ou un autre disque dur. Il y a a la fois la notion de sauvegardes compressées et la notion de synchronisation. Beaucoup de choses sont paramétrable, aussi bien sur les répertoires sources que les répertoires cibles, et la planification est assez complète. On regrettera par contre l'impossibilité d'exclure certains types de fichiers qui prennent de la place pour rien, des fichiers .tmp par exemple.
  • La gravure sur CD/DVD, avec Nero Express. Basé sur le produit phare Nero Burning Rom, on a avec cette fonctionnalité de quoi faire les gravures de base les plus courante, y compris de graver une image de DVD, par exemple.
  • La récupération de données, est également au programme avec Nero Rescue Agent. Si vous avez effacé des données par erreur, cette partie du logiciel peut vous aider à les récupérer.
L'interface générale est très claire, intuitive, et semble bien adapté aux différentes problématique. Le choix de Verbatim semble cohérent. Bien que ce soit une version restreinte du logiciel (d'où le nom "Essentials"), elle sera suffisante pour la plupart des utilisateurs. En effet, il y a peu de raisons de dépenser 40€ passer à la version complète du logiciel sauf si des options avancées de réglages vous manquent. La page de comparaison des versions de produits de Nero permet de se faire une idée des différences exactes.

Protocole de tests

Un disque dur externe a pour but principal de faire du stockage, l'aspect performance n'est donc pas si critique que pour un disque destiné à recevoir un système d'exploitation des applications et des jeux, par exemple.

Nous allons donc plutôt nous attarder sur les débits offerts par le Verbatim, aussi bien en lecture et en écriture, et comparer l'USB 3.0 nouvellement arrivé par rapport à l'USB 2.0 qui date déjà de plusieurs années.

Nous allons utiliser l'outil de benchmark HD Tune Pro, qui sait mesurer en une seule fois les principaux paramètres intéressants d'un disque dur, à savoir :
  • les débits, en Mo/s, sur toute la surface du disque (minimum, maximum, valeur moyenne)
  • le débit en mode "burst", en Mo/s. Dans ce mode, le disque dur envoie des données sans se soucier des autres composants du PC
  • le temps d'accès ,en ms
  • le taux d'utilisation CPU
Chaque benchmark sera réalisé 3 fois de suite, et on présente ici les moyennes de ces 3 passes.

Résultats de tests


USB 2.0

Un résultat de benchmark en USB 2
Commençons par brancher le disque en USB 2 . Cette norme a une bande passante de 60 Mo/s, à partager entre tous les périphériques USB. Tous les disques dur moderne en SATA ont des débits supérieurs à cette bande passante, ce qui doit vraisemblablement être le cas du disque dur Toshiba. L'USB 2 devrait être ici un goulot d'étranglement



Débit moyen (Mo/s)Burst (Mo/s)Temps d'accès (ms)Utilisation CPU (%)
Lecture29.030.718.73.6
Ecriture25.530.818.46.1

On voit sur le diagramme que la courbe de débit mesuré est quasi linéaire, à environ 28 Mo/s. cela signifie 2 choses :
  • Le disque dur sature l'interface USB 2, comme prévu
  • La bande passante de l'USB 2.0 annoncée à 60 Mo/s est toute théorique, puisqu'on ne l'atteint pas ici alors qu'on est dans les conditions extrêmes. A priori, c'est très souvent le cas avec les contrôleurs des disques durs externes, qui sont limité à 30-35 Mo/s.

USB 3.0

Un résultat de benchmark en USB 3
La norme USB 3.0 a une bande passante maximum de 600 Mo/s. Aucun disque dur seul n'a a ce jour n'a la capacité de saturer cette interface. On voit que la courbe de débit mesuré diminue au fur et à mesure de l'avancée vers l'extérieur des plateaux du disque dur. Cette courbe est normale, et montre qu'il n'y a pas saturation de l'interface.



Débit moyen (Mo/s)Burst (Mo/s)Temps d'accès (ms)Utilisation CPU (%)
Lecture75.092.818.44.2
Ecriture70.788.418.54.3

Avec une moyenne de 75 Mo/s, le passage à l'USB 3.0 par rapport à l'USB 2.0 permet de multiplier par 3 les débits réels ! Comme à l'accoutumée, les débits en écriture sont inférieurs à ceux en lecture, normal vu qu'il y a des opérations supplémentaires à réaliser.

Les autres paramètres, eux, restent constants : taux d'utilisation CPU inférieur a 5% (sauf en écriture en USB 2), temps d'accès aux alentours de 18.5. Ces valeurs sont très similaires à celle d'un disque dur SATA interne classique, montrant que l'interface USB n'a pas d'impact.

Conclusion

Verbatim, avec son Store N Go, signe un produit de qualité. Grosse capacité, faible encombrements, support de l'USB3 et bundle logiciel complet font de ce disque dur un compagnon idéal pour votre PC. Garanti 2 ans, il existe également en version grise de 500 Go. Vendu aux alentours de 120 €uros, on pourra juste regretter l'absence de housse de protection, toujours pratique pour transporter un To de données l'esprit tranquille.

Produit recommandé par ZeDen


par Xpierrot 2 commentaires, dernier par Xpierrot
Partager

Commentaires

Pascal

Visiteur
(#1) 21 juin 2010 à 12h44
\"Le disque dur a une capacité réelle formatée de 930 Go, en FAT32\"

Non : la capacité est 930 Gio (bien noter le i, prononcer \"gibi-octet\", qui correspond bien à 1 To ou 1000 Go (1 Gio = 1,074 Go)

\"La bande passante de l'USB 2.0 annoncée à 60 Mo/s est toute théorique\"

Non : c'est le débit de signalisation (débit brut des bits sur le câble) qui est de 60 Mo/s ou plutôt 480 Mbit/s, pas la bande passante (débit maximum de transmission des données utiles) qui est évidemment inférieure puisqu'il faut tenir compte de la surcharge protocolaire, c'est-à-dire tous les bits de contrôle et les temps morts qui ne contiennent pas de données (mais à la décharge de ceux qui font la confusion, les fournisseurs oublient souvent de le préciser). Un défaut de l'USB est que sa surcharge protocolaire est justement assez élevée par rapport à d'autre protocoles et bus de communication.
Xpierrot

Responsable Hardware de Zeden
Nb msg : 1497
(#2) 21 juin 2010 à 14h32
La capacité réelle du disque dur est bien de 930 Go, comme windows l'indique. Là où je te rejoins, c'est que le To annoncé du disque ne vaut pas 1024 Go, mais 1000. Et d'ailleurs un Gio, c'est 1024 Go.

Pour la bande passante. Je suis d'accord avec toi sur la différence, c'etait là où je voulais en venir, meme si je ne suis pas rentré dans les détails. Pour moi, la bande passante, mauvaise traduction de "bandwidth", et dont la traduction exacte est "débits binaires", s'entend toujours "brute", avec la perte liée au protocole. Si j'avais voulu parler de bande passante réellement utilisable, j'aurai parlé de bande passante utile.

Je vais essayer de préciser cette partie du test prochainement

en tout cas merci d'avoir pris le temps d'échanger sur l'aspect technique de la chose, ça fait plaisir
Marchez doucement car vous marchez sur mes rêves
[!] Commentaires fermés pour cette nouvelle.

Actu du même sujet


Séries populaires de jeux FPS : Battlefield, Call of Duty, Doom, Duke Nukem, Far Cry, F.E.A.R., Ghost Recon, Half-Life, Hitman, Medal of Honor, Postal, Quake, Unreal, Vietcong, Wolfenstein. - Séries populaires de jeux TPS : Splinter cell, SOCOM, Metal Gear - Voir aussi : Crysis, S.T.A.L.K.E.R.: Shadow of Chernobyl, Prey, Left 4 dead, Killzone 2,Team Fortress 2
ZeDen.net © Copyright 2001-2010. Tous droits réservés. / 17 requêtes SQL en 0.0058 secondes.
Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation des auteurs. - Mentions Légales