Les constructeurs de souris en Europe savent y faire pour plaire aux gamers. Après le suisse Logitech et sa G700, puis l'allemand ROCCAT et sa Kone [+], voici que le Danois de SteelSeries débarque sur Zeden. C'est un des modèles phares du constructeur, nommé Xai, qui va passer sur grill. Destinée, pour une fois, aux joueurs aussi bien gauchers que droitiers, cette souris filaire, développée avec des gamers et pour des gamers, mérite-t-elle sa place sur votre bureau ?

Caractéristiques techniques et fonctionnalités

Le site officiel de SteelSeries nous présente les informations suivantes concernant son dernier modèle :
  • Weight: 98 grams
  • Height: 38,7 mm
  • Width: 68,3 mm
  • Length: 125,5 mm
  • Frames per second: 12.000
  • Inches per second: 150+
  • Mega pixels per second: 10,8
  • Counts per inch: 5.001
  • Maximum acceleration: 30 G
  • Sensor data path: True 16 bit
  • Lift distance: ~1mm
  • Maximum polling: 1.000 Hz
  • Gold plated USB 2.0 connector
  • Anti-tangle braided cord for enhanced durability
  • Cord length: 2 meters (6,5 feet)
  • 8 macros for key combinations that can be up to 200 different keystrokes and with a precise timing of sequences.
  • Ambidextrous
  • 5 profiles memorized in the mouse
  • Replaceable glides

  • Prix de 68,95 € chez notre partenaire materiel.net

Déballage

Le packaging de la Xai est assez classique, avec tous les textes imprimés en 4 langues : il n'y a donc la place que pour le strict minimum d'informations.


Pas de tape à l'oeil !

Mais comme toujours le plus important se juge sur pièce, c'est donc l'heure de déballer le produit et de découvrir le bundle qui l'accompagne.

Un bundle ultra light
La boite est, malheureusement, pleine de vide. On y trouve :
  • La souris,
  • un fascicule de démarrage rapide multilingue,
  • un autocollant.
Il n'y a pas de CD dans l'emballage, il faudra aller sur le site officiel pour télécharger le logiciel avancé de paramétrage si besoin est.

Présentation détaillée

Quelques photos permettent de découvrir la Xai sous toutes ses coutures :


La Xai sous son meilleur profil

Câble et connecteur
Le câble de la Xai et son connecteur USB ont quelques particularités qui méritent qu'on s'y attarde quelques instants. Le câble est gainé de tissu, ressemblant aux tissus thermoresistant qu'on trouve notamment sur les câbles d'alimentation des fers à repasser. Cela change du plastique "normal", et cela a une incidence sur la tendance à prendre "le pli" qu'ont les câbles. Avec ce système, les détracteurs du filaire pour cet aspect viennent de perdre un argument.

Le câble de la souris se termine par un connecteur USB plaqué or, chose peu banale. L'or est le métal qui a la meilleure conductivité électrique, c'est le meilleur matériau à utiliser pour faire de la connectique performante. C'est pour cela que dans le domaine de l'audio haut de gamme, on trouve régulièrement des câbles d'enceintes avec des connecteurs recouverts de ce métal.

Mais dans le contexte d'une souris, on est dans le psychologique plus qu'autre chose. En effet, si les câbles audio à connecteurs en or peuvent trouver une certaine justification due au fait que le signal transitant dans les câbles est analogique, dans une souris, c'est du numérique qui passe. Peut importe le métal, du moment qu'il soit conducteur et que la prise USB soit faite comme la norme l'exige, il n'y aura pas de perte, ni de gain à ce niveau là.

Afficheur LCD
un afficheur LCD SOUS la souris
Aussi surprenant que cela puisse paraitre, la XAI est dotée d'un petit afficheur LCD, situé sous la souris. Il est utile quand on ne veut pas, ou peut pas, installer le driver qui est présenté plus bas. En effet, il y a un système de menus intégré, et on y navigue avec le bouton situé derrière la molette et 2 boutons latéraux. Ce n'est évidemment pas le système de paramétrage le plus pratique qui soit pour une souris, mais cela fonctionne étonnamment bien.

Boutons et molette
Du fait de la symétrie de la souris, on retrouve 2 boutons latéraux de part et d'autres de la Xai. Que vous soyez droitier ou gaucher, ces boutons tomberont assez naturellement sous votre pouce et votre auriculaire, et ils sont complètement programmables.

Un autre bouton, non programmable cette fois, est situé sous la molette, à coté d'une LED blanche. Ce bouton est à double usage. Sur un clic, il permet de changer de preset de sensibilité, la LED permettant de savoir quelle valeur est actuellement utilisée. Sur appui long, il gère l'afficheur LCD.

La molette est quant à elle un modèle de sobriété : Pas de système bidirectionnel, pas de revêtement ergonomique. On a juste une roulette, à crans, simple, mais parfaitement réalisée.

Les patins
Les patins de la XAI sont comme souvent sur les souris haut de gamme en téflon. Sur cette souris, ils sont larges et occupent d'après le constructeur 16% de la surface en contact avec le bureau. Un bon point est qu'ils peuvent être remplacés si on en croit la fiche produit, même si cela n'a pas l'air très évident au premier coup d'œil. On en trouve ici, pour la modique somme de 3.99 €.

Le driver

Le pilote, uniquement en anglais, est à télécharger depuis le site officiel du constructeur. Pesant moins de 9 Mo, il s'installe très rapidement. Une fois lancé, on obtient une interface sobre et ergonomique pour régler les différents paramètres de la Xai. Aucun problème de bug à signaler, le driver est très stable.

Il est découpé en 3 panneaux principaux :
  • Réglage des boutons : affectation des boutons et gestion des macro
  • Paramètres matériels : ici on peut régler toutes les technologies propriétaires de SteelSeries, c'est donc le cœur de la configuration Il y a des petits graphiques pour comprendre un peu comment elles fonctionnent
  • Paramètres Windows : rien de bien sorcier dans ce panneau


Les 3 principaux onglets du driver

Côté gestionnaire de macro, on est en présence d'un système qui ressemble très fortement à celui présent sur le driver de la Kone[+] de chez ROCCAT. Même interface séparée en 3, presque les mêmes menus, et surtout le même éditeur "temporels" de macro. Copie, partage de technologie ou utilisation d'un système tiers ? Mystère, mais peu importe, ce gestionnaire est toujours aussi efficace.

La partie basse de l'interface permet quant à elle de gérer 5 profils, qui seront mémorisés directement dans la souris. Pour la frime, on peut même télécharger depuis le site de SteelSeries les profils de 9 pro gamers pour Counter-Strike des teams « fnatic », « SK gaming » et « evil geniuses ».

A l'usage

Après plusieurs jours passés avec la Xai sur le bureau, aussi bien pour rédiger cet article qu'en jeux, l'avis est positif. L'esthétique épurée est couplée à une liste de features intéressantes et utiles, à part le connecteur plaqué or qui est petite faute de gout.

La prise en main de la Xai est un vrai régal. La forme retenue par SteelSeries, qui peut sembler conventionnelle et fortement influencée par le fait que la Xai soit ambidextre, est en fait une vraie réussite. La glisse est parfaite, même sans tapis, et la possibilité de changer les patins pour un prix modique est un gage de longévité.

Au chapitre des reproches, le poids relativement faible pourra ne pas satisfaire tous les utilisateurs et la simplicité de la molette pourrait inciter certains à se détourner de la Xai.

Conclusion

Esthétiquement épurée mais technologiquement concentrée, la Xai se révèle être une excellente souris. Sobriété et efficacité sont les maitres mots de ce mulot vers lequel on peut se tourner les yeux fermés dès que l'on recherche un modèle filaire.

Produit recommandé par ZeDen


par Xpierrot Commenter
Partager

[!] Commentaires fermés pour cette nouvelle.

Séries populaires de jeux FPS : Battlefield, Call of Duty, Doom, Duke Nukem, Far Cry, F.E.A.R., Ghost Recon, Half-Life, Hitman, Medal of Honor, Postal, Quake, Unreal, Vietcong, Wolfenstein. - Séries populaires de jeux TPS : Splinter cell, SOCOM, Metal Gear - Voir aussi : Crysis, S.T.A.L.K.E.R.: Shadow of Chernobyl, Prey, Left 4 dead, Killzone 2,Team Fortress 2
ZeDen.net © Copyright 2001-2010. Tous droits réservés. / 12 requêtes SQL en 0.0028 secondes.
Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation des auteurs. - Mentions Légales