L'avenger pour 360 en test
Récemment, notre partenaire Stealth Gamer nous a fait parvenir un accessoire pour manette Xbox 360 baptisé « The avenger » et créé par la société N-Control. Derrière ce nom revanchard se trouve en fait une coque pour la manette spécialement taillée pour les FPS afin de permettre au joueur d'améliorer sa vitesse, sa précision et son temps de réaction. Pour ce faire, la coque propose un look très spécial, qui ne laisse pas indifférent. Est-ce que l'Avenger tient ses promesses ? La réponse dans notre test.


Déballage

L'emballage de l'Avenger est très sobre, avec une boite en carton entièrement noire qui ne laisse pas entrevoir le contrôleur et n'en présente pas de photographies. Il se contente du strict minimum comme on peut le voir sur les images :


L'emballage est sobre et le bundle plutôt réduit

Le déballage consiste à sortir la coque de la boite. On est tout de suite impressionnés par la forme de l'objet qui fait immédiatement penser à une araignée noire. Le contenu de la boite est plutôt sommaire, puisque outre la manette, on ne retrouve qu'une notice très sommaire pour installer la coque sur sa manette Xbox 360, une sorte de feuille publicitaire expliquant les avantages de la coque et une feuille au format A5 expliquant rapidement le placement des doigts, mais rédigé en anglais. Je dois avouer avoir été un peu décontenancé au début face à ce manque d'informations Il n'y a pas de notice complémentaire incluse, ni de CD avec des vidéos explicatives. Dommage.

Présentation détaillée

L'avenger est une coque pour manette de Xbox 360, compatible avec les anciens et les nouveaux modèles de la manette. Elle est livrée avec deux lots de trois stickers très utiles qui doivent se placer à l'extrémité des touches « LB » et « RB » et sur le bouton « A ». Si leur utilité est assez obscure au début, on se rend assez vite compte qu'ils sont indispensables, mais nous y reviendrons.


L'Avenger sous toutes les coutures

La mise en place se fait très facilement, et exactement comme indiqué sur la notice. Il faut d'abord ouvrir l'Avenger à l'aide de la petite pression qui se situe sur le devant. Il suffit ensuite de glisser la manette de la Xbox 360 et de la caler dans l'encoche prévue à cet effet. Il faut enfin refermer l'Avenger de la manière dont elle a été ouverte. L'Avenger est agréable à l’œil, avec un look résolument agressif et qui ne laisse pas indifférent, mais également au toucher, avec une texture utilisée sur toute la surface qui est très douce — et similaire à celle de la Kova [+]. Mais passons à ce qui impressionne le plus dans cette coque, c'est à dire ses « pattes ». Ces dernières sont constituées d'un mélange de plastique et de caoutchouc, ce qui fait qu'elles peuvent aisément être tordues pour s'adapter à des configurations différentes. Les trois pattes correspondent aux trois boutons « X », « Y » et « B » et sont toutes trois munies d'une petite vis à leur base permettant de resserrer la pression sur le bouton. De fait, vous pouvez choisir d'exercer une forte pression pour que le bouton soit appuyé en effleurant seulement la patte, ou desserrer pour pouvoir y aller franchement. Plutôt qu'un long discours, qui ne serait pas forcément très clair, voici comment doit se tenir l'Avenger :


Pouces, index et majeurs sont sollicités

A noter que les deux gâchettes peuvent être activés de deux manières différentes. La première consiste à tendre les ficelles de caoutchouc d'un bout à l'autre de la manette comme on peut le voir ici ; l'autre consiste à faire des boucles et glisser ses doigts dedans comme on peut le voir par là. Personnellement, je préfère la deuxième option, mais c'est vraiment une histoire de goûts.

A l'usage

Après quelques semaines en compagnie de l'Avenger, je dois avouer que je ne suis pas spécialement convaincu. Il s'avère que la courbe d'apprentissage du nouveau layout est assez longue, et il m'a fallu énormément de temps pour m'y faire. Mais une fois habitué à l'Avenger, ce n'est toujours pas le Pérou. J'ai testé l'Avenger sur à peu près tous les FPS sortis sur Xbox 360 ces 8 derniers mois : Call of Duty : Black Ops, Medal of Honor, Bulletstorm, Bodycount, Operation Flashpoint : Dragon Rising, etc. ; mais également quelques TPS comme Army of Two : The 40th Day. Et il faut bien avouer que sur aucun de ces jeux je ne me suis senti particulièrement à l'aise, ni vraiment plus réactif avec l'Avenger. Pire, le fait de ne pas tenir la manette avec trois mais deux doigts (puisque le majeur sert à actionner les gâchettes) donne rapidement des crampes. Cette sensation de mauvaise préemption de la manette est encore renforcée avec les jeux qui demandent d'utiliser les boutons des sticks droit et gauche. Les sticks de la manette 360 sont en effet durs à activer, et ils nécessitent donc d'avoir un bon appui. C'était particulièrement visible sur certains jeux comme Black Ops qui demandent d'être très réactif et de sprinter souvent.


Notez la faiblesse sur la patte qui mène au bouton « Y »

Je n'ai pas non plus été très emballé par la patte qui va jusqu'au bouton « B » et qui doit être utilisée avec l'index droit. Votre doigt doit en effet avoir trois fonctions : « B », « Y » et « RB ». On peut donc très rapidement se tromper, surtout pour les gens qui ont des petites mains. Personnellement, je n'ai pas de gant de baseball à la place des mains et je n'ai donc pas été particulièrement à l'aise avec ça. Par contre, j'ai été totalement conquis par les stickers à placer sur à l'extrémité des touches « LB » et « RB » (et éventuellement sur le bouton « A »). Ils permettent de trouver plus facilement les touches et rendent ces boutons bien plus agréables au toucher.

A noter également que si les matériaux utilisés pour l'Avenger ne semblent pas être, de prime abord, fragiles, il faut tout de même les manier avec précaution. J'ai remarqué sur le modèle de test une faiblesse au niveau de la pliure de la patte qui appuie sur le bouton « Y », qui laisse apparaitre le fil de fer à l'intérieur. C'est un peu dommage pour un produit qui est placé dans le haut de gamme, vu son prix.

Enfin, il faudra vous méfier, car une fois engoncé dans sa coque, votre manette Xbox 360 ne sera plus compatible avec certains périphériques comme le casque Steelseries Spectrum 5XB ou encore (mais c'est plus anecdotique) le kit Messenger.

Conclusion

L'avenger controller est un produit particulier qui ne conviendra pas à toutes les mains et à tous les usages. Ajoutez à cela son prix relativement élevé (plus cher qu'une manette Xbox 360 nouvelle génération), et cela en fait un produit très spécifique destiné aux gamers voulant impressionner la galerie. Est-ce qu'en jeu j'ai été avantagé par l'Avenger ? Là encore, difficile à dire, si le layout peut favoriser certaines actions, il en pénalise d'autres qui sont assignées aux sticks droit et gauche. C'est dommage, car il y avait du potentiel.


par utr_dragon Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

  • ZeDen teste l'Avenger Controller pour Xbox 360

Séries populaires de jeux FPS : Battlefield, Call of Duty, Doom, Duke Nukem, Far Cry, F.E.A.R., Ghost Recon, Half-Life, Hitman, Medal of Honor, Postal, Quake, Unreal, Vietcong, Wolfenstein. - Séries populaires de jeux TPS : Splinter cell, SOCOM, Metal Gear - Voir aussi : Crysis, S.T.A.L.K.E.R.: Shadow of Chernobyl, Prey, Left 4 dead, Killzone 2,Team Fortress 2
ZeDen.net © Copyright 2001-2010. Tous droits réservés. / 14 requêtes SQL en 0.006 secondes.
Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation des auteurs. - Mentions Légales