La version HD du remake Wii de GoldenEye
Présenté comme une sorte d'hommage à l'excellent GoldenEye 007 sorti sur Nintendo 64 en 1997 et développé par Rareware, GoldenEye 007 : Reloaded est en fait le remake sur consoles HD de GoldenEye 007 Wii qui était lui-même une adaptation du jeu orignal. Car de l'original, il ne reste plus grand chose, Pierce Brosnan ayant été remplacé par Daniel Creg, la montre par un smartphone, Cuba par le Nigeria, etc. Et surtout, ce n'est plus Rareware aux commandes, mais bel et bien Eurocom Entertainment Software, un studio de seconde zone habitué des portages minables développés rapidement. Ce nouveau GoldenEye sera-t-il digne de l'original ? Réponse dans notre test.

Une histoire remaniée

Ouf ! Les Russes sont toujours là
Les développeurs ont annoncé que l'histoire suivrait plus le film que la version Nintendo 64, mais on a un peu de mal à savoir ce qu'ils on fumé. En effet, Daniel Craig a remplacé Pierce Brosnan, sans doute car l'éditeur dispose des droits sur la licence mais pas sur les acteurs. Tous les protagonistes du jeu (Xenia, Ourumov, etc.) sont transformés dans le jeu et certains on disparu. C'est ainsi que l'on note l'absence de Boris. Mais plus globalement, les développeurs ont estimé que la fin de la guerre froide ne parlait plus aux jeunes générations et ils ont donc remplacé ce contexte par celui d'une crise bancaire mondiale... Ils ont tout de même gardé le satellite GoldenEye, ainsi que les Russes. Ouf, on est pas passé loin qu'ils les remplacent par des Talibans.

Un gameplay aux antipodes du jeu original

Le jeu tire plus sur un CoD que sur un 007
Il faut bien le répéter, cet opus est la version HD du remake Wii sorti l'an passé, et non pas la version HD de l'épisode original. Entendez par là que toute la maniabilité, le gameplay, ou encore le level design n'ont strictement rien à voir avec le titre de Rare et on a plus l'impression de jouer à un mod James bond pour Call of Duty qu'autre chose. C'est une sensation difficile à décrire, mais on ne se sent jamais en train de diriger 007 et le jeu n'a pas énormément de charisme, et, surtout, la classe caractéristique des James Bond. Mais ce qui dérange le plus, c'est que les développeurs se sont efforcés de gommer tout ce qui faisait l'essence de la série, à commencer par l'interface, issue de Quantum of Solace et non du jeu original (mais oui rappelez vous le charme fou de ces menus sous forme de dossiers d'archives classés confidentiels). Niveau regrets, on note également les gadgets qui ont disparu. Notre bon vieil agent de Sa Majesté a troqué sa montre pour un smartphone, mais à également oublié tous ses gadgets, à commencer par les mines de proximité, si jouissives. Toujours dans la même optique, la possibilité d'utiliser deux armes en akimbo a également disparu, tout comme certaines armes (le lance-grenades).

Une partie infiltration bienvenue mais mal exécutée

Le niveau Archives s'en sort bien
Bien évidemment, si Eurocom Entertainment Software a pris des libertés avec le gameplay, il en a également pris avec le level-design. Si certains niveaux ont gagné pas mal avec ce remake, certains autres sont en-deçà du jeu original (mon dieu, Streets est devenu un tir au pigeons où l'on doit abattre pas moins de 40 hélicos — avec succès à la clé) et d'autres sont carrément passés à la trappe (Aztek, etc.). On regrette également que certains niveaux soient devenus des couloirs alors qu'ils se déroulaient précédemment dans d'immenses zones. On conseille bien évidemment de débuter le jeu en mode de difficulté le plus élevé (007) histoire d'avoir des objectifs à la hauteur. Car plus la difficulté est élevée, plus les objectifs sont nombreux et difficiles et, surtout, vous bénéficiez d'une jauge de vie old school en lieu et place de la santé qui se régénère automatiquement. C'est aussi un moyen pour pallier aux manquements de l'IA qui est assez faiblarde de base. Les ennemis ne savent pas tirer (ou alors ils se forcent à nous éviter) même dans des zones étroites. Malheureusement, l'IA nuit au gameplay de manière bien plus gênante que ça. En effet, les développeurs ont eu la bonne idée d'inciter le joueur à jouer de manière discrète et silencieuse. Malheureusement, le jeu n'est pas très permissif. Si on a le malheur d'être vu par un ennemi (même s'il ne tire pas, n'active pas une alarme et ne crie pas), tous les ennemis du niveau seront immédiatement en alerte. Un système malheureusement très mal pensé, qui ne récompense pas assez le stealth. D'autant plus que, même avec de la bonne volonté, certains passages sont impossibles à faire de manière silencieuse, sans tuer les ennemis en face. Je pense à certains endroits, notamment avec deux gardes postés au bout d'une passerelle, trop loin pour être butés au flingue, et trop proche l'un de l'autre pour être éliminés facilement... Ajoutez à cela que les corps des ennemis disparaissent instantanément lorsqu'on les élimine (la seule caractéristique qui est strictement identique au jeu de 1997, on s'en serait très largement passé), et vous avez de quoi rager contre ce jeu qui aimerait pousser l'infiltration, mais ne le fait pas jusqu'au bout.

Des graphismes bien HDifiés

Graphiquement, le titre s'en sort honorablement
Du côté des graphismes, il n'y a rien à redire, le jeu est sacrément plus agréable à regarder que son homologue Wii. Graphiquement, il y a un fossé entre les deux versions et on voit là clairement les faiblesses de la console de Nintendo. Les textures, les modèles, tout à été revu et l'ensemble est plutôt homogène. Je n'ai pas constaté de baisse de framerate et le jeu m'a semblé au top tout le temps (je n'ai rien pour mesurer, mais je pense que le jeu doit être à 60 FPS constants). Mais comme pour le gameplay ou l'interface, le jeu ne propose aucun fan service. Halo : Combat Evolved Anniversary sorti récemment propose par exemple de revenir aux graphismes du jeu original de 2001 par la simple pression d'une touche. On aurait également aimé que le DVD contienne le jeu original (qui ne doit pas occuper plus de 20 Mo). Qu'est-ce que ça aurait coûté à l'éditeur le plus puissant de la planète ?

Niveau sonore, encore une fois c'est la déception. Les musiques du jeu original étaient grandioses. Là, on se retrouve avec une sorte de remix techno de ces thèmes qui ont bercé ma jeunesse et que je pourrais encore fredonner de tête quinze ans plus tard. Ajoutez à cela les doublages français peu convaincants (Avec un Bond qui a un triple cancer de la gorge) et des Russes sans accent, et vous aurez la recette d'un beau gâchis.

Les missions MI6 au secours de la durée de vie

Les missions MI6 permettent d'entrer des paramètres personnalisés
Les développeurs ont eu l'excellente idée d'intégrer le mode MI6, absent de la version Wii. Si la campagne solo se boucle en 7-8 heures, vous aurez une durée de vie quasiment identique sur ces missions. Ces dernières permettent en effet de revivre certains moments de la campagne solo en changeant certains paramètres. Vous aurez également certaines missions à objectifs, comme la défense de zone contre des vagues d'ennemis, passer des chekpoints sans mourir face à des vagues d'ennemis en surnombre, tuer une cible dans un niveau sans se faire repérer, neutraliser tous les ennemis avant que le temps imparti ne soit écoulé, etc. Ces missions sont nombreuses, variées et leur difficulté est suffisamment bien dosée pour que vous en baviez un moment avant d'en venir à bout. La récompense sera des étoiles, attribuées en fonction du niveau de difficulté. Bien évidemment, ces missions peuvent se jouer en coop, en écran partagé à 4, comme au bon vieux temps.

Un multi très complet

Le multi est complet, mais désert
Le mode multi est complet et peut se joueur en local ou alors online. Avec cet opus HD, les limites de la version Wii ont été revues à la hausse et c'est désormais 16 joueurs qui pourront s'affronter en ligne. Les modes multi sont variés, nombreux, mais malheureusement peu fréquentés. Il est assez difficile de trouver des joueurs à toute heure, et on se retrouve souvent à attendre dans des lobbies que des joueurs veulent bien passer par là. Je ne vais pas vous énumérer tous les modes de jeux (il y en a 14 en tout), mais sachez que l'on retrouve l'éternel pistolet d'or, et c'est bien là l'essentiel. Personnellement, je n'ai pas accroché au mode multi du titre, assez mou et sans grande valeur ajoutée, mais il pourrait trouver son public.


La rédaction n'étant pas équipée du matériel nécessaire pour la capture d'images sur Xbox 360, les screenshots qui parsèment ce test sont fournis par l'éditeur.

Conclusion

Loin d'être un remake, GoldenEye 007 : Reloaded est un nouveau FPS, bien dans son époque, avec une mise en scène explosive, des QTE et des couloirs. Un joueur qui a connu GoldenEye 007 sur Nintendo 64 ne se retrouvera pas du tout dans cette adaptation pour consoles HD. Le titre est sympathique, avec un gameplay qui pousse le joueur à l'infiltration, mais il rate ce coche à cause d'une IA mal adaptée. En définitive, GoldenEye 007 : Reloaded est un petit FPS d'infiltration sans prétention, mais ce n'est certainement pas un bon GoldenEye.


par utr_dragon 1 commentaire par Zork
Partager

Commentaires

Zork

Webmaster
Nb msg : 1845
(#1) 10 décembre 2011 à 07h20
C'est triste ce qu'ils font avec cette licence. C'est là qu'une licence montre ses limites : il suffit qu'elle soit trimbalée d'un studio de développement à l'autre pour que ça ne veuille plus rien dire du tout. J'espère qu'ils sauront au moins pourquoi leur projet a été un échec minable.

On a de ces souvenirs fantastiques sur Golden Eye de l'époque en multijoueur comme en solo. Faire un nouveau James Bond devrait uniquement être fait dans cette optique, car c'est ce qui a fait de ce jeu un succès monstre et qui l'a différencié de tous les autres jeux à son époque.
Webmaster et fanboy id Software.
Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !


Séries populaires de jeux FPS : Battlefield, Call of Duty, Doom, Duke Nukem, Far Cry, F.E.A.R., Ghost Recon, Half-Life, Hitman, Medal of Honor, Postal, Quake, Unreal, Vietcong, Wolfenstein. - Séries populaires de jeux TPS : Splinter cell, SOCOM, Metal Gear - Voir aussi : Crysis, S.T.A.L.K.E.R.: Shadow of Chernobyl, Prey, Left 4 dead, Killzone 2,Team Fortress 2
ZeDen.net © Copyright 2001-2010. Tous droits réservés. / 17 requêtes SQL en 0.0059 secondes.
Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation des auteurs. - Mentions Légales