Le renouveau de la licence ?
Développé et édité par Hi-Rez Studios qui a racheté la licence en octobre 2011, Tribes : Ascend est un FPS Free-to-play sorti en avril 2012 après de longs mois de bêta fermées et ouvertes successives. Il s'agit d'un FPS gratuit donc, mais qui se démarque de la masse de jeux de ce type par un gameplay résolument « occidental » — en opposition avec les FPS venus d'Asie — difficile d'accès et demandant beaucoup de skill. Le développeur réussira-t-il à remettre la licence sur le devant de la scène ? Réponse dans notre test.


Un FPS multi, la classe

Tribes place les Blood Eagle contre les Diamond Sword
Tribes : Ascend est un FPS multijoueurs uniquement, faisant s'affronter les Blood Eagle et les Diamond Sword (bleus et rouges, donc) dans un univers futuriste. Le jeu propose tout de même un mode de tutoriel pour apprendre à maîtriser les bases du gameplay face à des bots. On regrette tout de même que le tuto soit assez pauvre, ce qui signifie que les nouveaux joueurs qui découvrent la licence font à peu près n'importe quoi en CTF, réduisant souvent à néant les efforts d'une équipe, sans qu'ils sachent vraiment pourquoi ils sont en tort. Le jeu propose neuf classes différentes, réparties en trois groupes égaux : trois classes légères, trois classes intermédiaires et trois classes lourdes. Même au sein de l'un de ces trois groupes, les classes se jouent extrêmement différemment. FPS F2P oblige, seules trois classes sont disponibles gratuitement au début du jeu, les autres devront se débloquer à la force de l'XP (qui monte lentement) ou via des Tribes Gold. Mais nous aurons l'occasion de revenir sur le modèle économique du jeu.

Megève à portée de frag

Les projectiles sont lents
Le gameplay de Tribes : Ascend, comme les autres jeux de la franchise, repose sur la vitesse. Cette dernière est acquise via le ski. En effet, le jeu permet de skier sur le sol en appuyant sur une touche. On prend de la vitesse dans les descentes et on en perd dans les montées où il faudra user du jetpack pour conserver une vitesse constante. L'autre particularité du jeu, qui découle directement de cette vitesse est la lenteur des projectiles des armes. Ces dernières ne sont pas en hitscan, ce qui signifie que les projectiles sont lents, très lents. Le temps de trajet entre le tir et la cible en est presque insupportable, à croire qu'en l'an 3000 les ingénieurs n'ont pas réussi à développer des armes plus rapides qu'une bonne vieille flèche. Le jeu est donc très difficile, et les frags ne se font pas à la chaine, bien loin de là. Ceci étant, une fois que l'on arrive a peu près à maîtriser les armes (il faudra passer par une courbe d'apprentissage assez ardue), cela devient un petit peu plus gratifiant. Il vous faudra en effet apprendre a calculer les trajectoires des ennemis, ce qui est loin d'être une sinécure, puisqu'il faudra apprendre à reconnaitre les différentes classes à plusieurs centaines de mètres de distance. De fait, les combats ne sont pas spécialement intéressants, les joueurs possédant des jetpacks, il faudra en général tirer au sol, le premier des deux touchant ce dernier se faisant dézinguer.

Panpan vroum vroum

Le générateur est un point clé de la base ennemie
Mais le gameplay ne se résume pas aux combats d'infanterie, au ski et aux frags. La présence des bases et leurs générateurs, tourelles et radars à esquiver, détruire et/ou réparer ajoute énormément au jeu et à sa complexité. A cela, il faut ajouter le teamplay, qui est implicite mais très important entre les différentes classes qui ont évidemment leurs forces et leurs faiblesses mais aussi un rôle bien précis sur le champ de bataille. On peut péter le générateur ennemi pour l'empêcher d'utiliser des appareils électroniques dans sa base, y compris les véhicules. Il est donc très tactique d'attaquer le générateur pour désorienter les ennemis. Les véhicules sont bien plus secondaires que dans un Battlefield par exemple. Les joueurs préfèrent souvent skier jusqu'à la base adverse. Ceci dit, on trouve plusieurs types de véhicules, allant de la moto légère et rapide pour percer les défenses ennemies au tank lourd. La vitesse et le jetpack aidant, un joueur seul peut très facilement flinguer un tank à lui tout seul, ce qui est assez grisant. Le jeu possède 15 niveaux en tout, dont certains sont des remakes de cartes classiques de la licence. Seuls deux modes de jeux sont débloqués au début, le CTF et le TDM. Ensuite, vous pourrez débloquer (et il faudra obligatoirement les débloquer en jouant, on ne peut pas les acheter) les modes Arena, qui se joue en 5vs5 (contre 16vs16 pour les autres), et Capture & Hold où il faudra, comme son nom l'indique, capturer et tenir des points de contrôle sur la map. Les maps, parlons-en, puisqu'elles sont de grande, voire de très grande taille. Cela permet aux joueurs de faire des détours pour prendre un maximum de vitesse et d'arriver ensuite sur le flag à près de 300 km/h, les puristes n'hésitant pas à vous traiter de lama si vous capturez un drapeau à moins de 150 km/h.

Graphismes

Graphiquement, le jeu est propre
Graphiquement, le jeu est très acceptable, et relève les standards des FPS gratuits venus d'Asie. Les développeurs utilisent l'Unreal Engine 3 d'une superbe manière rendant le jeu très lisible, bien loin de tous ces développeurs qui utilisent le flou pour masquer des textures baveuses. Par contre, les niveaux sont très épurés, pour ne pas dire totalement vides. Avec un jeu basé sur le ski, ils n'avaient pas trop le choix de laisser la place libre, mais force est de constater que ça fait un peu triste. Heureusement chaque map possède un univers visuel qui lui est propre avec des couleurs qui sont assorties. Par contre, le moteur physique est assez fantaisiste, et ça se retrouve avec des drapeaux qui peuvent faire des bonds de plusieurs dizaines de mètres quand ils sont lâchés.

Le système économique : des disques d'or !

L'argent de peut pas tout acheter, il faudra passer par l'XP
Les éléments du jeu peuvent se débloquer via de l'XP, ou via des Tribes Gold qui peuvent s'acheter avec des vrais Euros. Et il faut bien avouer que l'on ne gagne que très peu d'XP et que les prix sont donc absolument prohibitifs. Mais même avec des Tribes Gold, les prix restent élevés. Comptez environ 3000 TGold (~ 20€) pour débloquer toutes les classes et une arme pour chaque classe. Néanmoins, ne croyez pas que les joueurs ayant acheté du matériel sont particulièrement avantagés, car toutes les armes ont leurs qualités et leurs points faibles, et de manière globale, le jeu est bien équilibré. Certains éléments ne pourront d'ailleurs se débloquer qu'avec de l'XP.

Notons enfin, et ce sera un gros regret pour de nombreux joueurs, que le jeu n'est pas taillé, en l'état, pour la compétition. Le jeu ne propose pas en effet de serveurs dédiés à proprement parler (il faut passer par ceux du développeur), et l'on ne peut donc pas modifier les règles des parties. Dans le même ordre d'idées, le jeu ne permet pas de faire des démos in-game et ne propose pas non plus d'éditeur de niveaux.

Conclusion

Je n'ai jamais été un grand fan de la licence Tribes, même si j'ai toujours vu ces FPS multi nécessitant pas mal de skill d'un bon œil. Après quelques heures passées en compagnie Tribes : Ascend, le constat est très positif, le jeu étant une réussite. On regrette néanmoins l'absence d'un server browser, le manque d'options pour l'e-sport et des graphismes un peu trop épurés pour être impressionnants. Difficile toutefois de ne pas recommander le jeu, puisque celui-ci est gratuit. Foncez !

Produit recommandé par ZeDen


par utr_dragon 6 commentaires, dernier par Zork
Partager

Commentaires

Nono

ex archiviste
Nb msg : 302
(#1) 25 avril 2012 à 13h26
J'ai découvert la licence avec cet épisode, et je suis conquis. Même si les débuts sont en effet difficiles, le jeu est déjà très gratifiant, rien que pour ses grandes maps et son système de déplacement très aérien.
Nono

ex archiviste
Nb msg : 302
(#2) 25 avril 2012 à 13h29
Ha, et puis je voulais dire, même si en effet les blood eagle tendent vers le rouge, j'ai l'impression que peu importe la team qu'on prend, nos indicateurs sont toujours bleus et ceux de l'ennemi toujours rouges. Je scotche trop la même équipe, ou bien vous confirmez ?
utr_dragon

Rédacteur en Chef/Dieu
Nb msg : 2482
(#3) 25 avril 2012 à 13h44
Qu'est-ce que tu nommes un indicateur ? Les petites flèches au-dessus de la tête des ennemis ?
No comment !
Xpierrot

Responsable Hardware de Zeden
Nb msg : 1496
(#4) 25 avril 2012 à 16h02
comme dans BF ? les ennemis sont tjs rouge.
Marchez doucement car vous marchez sur mes rêves
Nono

ex archiviste
Nb msg : 302
(#5) 01 mai 2012 à 17h28
Oui les petites fleches au dessus des ennemis/objectifs sont toujours rouges.
Zork

Webmaster
Nb msg : 1845
(#6) 01 mai 2012 à 21h46
Ça fait plaisir de voir que ce nouvel opus est réussi. J'avais bien peur que le rachat le ruine complètement J'avais beaucoup aimé Tribes Vengeances il y a quelques années !
Webmaster et fanboy id Software.
Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !


Séries populaires de jeux FPS : Battlefield, Call of Duty, Doom, Duke Nukem, Far Cry, F.E.A.R., Ghost Recon, Half-Life, Hitman, Medal of Honor, Postal, Quake, Unreal, Vietcong, Wolfenstein. - Séries populaires de jeux TPS : Splinter cell, SOCOM, Metal Gear - Voir aussi : Crysis, S.T.A.L.K.E.R.: Shadow of Chernobyl, Prey, Left 4 dead, Killzone 2,Team Fortress 2
ZeDen.net © Copyright 2001-2010. Tous droits réservés. / 30 requêtes SQL en 0.0052 secondes.
Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation des auteurs. - Mentions Légales