Un FPS hivernal
Alors qu'ils font fureur en Asie du sud-est, les FPS free-to-play sont tout de même restés assez confidentiels en Europe, malgré l'arrivée notable de certains titres de qualité ces derniers mois. Webzen fait office de poids lourd avec une dizaine de titres à son catalogue, dont Arctic Combat (connu sous le nom de Battle Territory : Battery - Arctic Wind en Asie), passé en version finale à la mi-décembre. Ce FPS coréen a-t-il les armes pour s'imposer en Occident ? Réponse dans notre test du jeu.

Un autre shooter moderne

L'interface est moche
Le background du jeu est plutôt simple puisqu'il s'agit d'un énième affrontement entre les Russes et les Américains sur fond de troisième guerre mondiale déclenchée par le manque de ressources. Le jeu est uniquement multijoueur compétitif, mais propose tout de même un mode de tutoriel pour apprendre à maîtriser les bases du gameplay face à des bots. Le jeu propose de nombreux modes de jeu, mais seuls deux sont joués, le TDM et le FFA. Parfois vous trouverez des variantes comme certaines armes interdites (le sniper) ou rocket only. Le jeu est disponible via Steam, ou directement via le site officiel. Mais dans les deux cas de figure, vous devrez passer par un launcher assez lourd et peu pratique. A titre d'exemple, ce dernier est incapable d'enregistrer un mot de passe et une mise à jour sur deux échoue. Si vous arrivez à passer cet affreux lancement, vous arriverez dans le jeu à interface fenêtrée qui fait un peu vieillotte.

Des inspirations franchement classiques

Les niveaux manquent d'uniformité
Le gameplay d'Arctic Combat ressemble énormément à un Call of Duty. On y retrouve des sensations sensiblement identiques, ainsi qu'un système de killstreaks. Une longue série de victime vous octroiera en effet des bonus comme un lance-roquettes. Au niveau des inspirations, il faudra aussi rajouter CS, puisque dans le jeu vous ne serez pas une éponge à balles et pourrez donc mourir facilement. La vie ne se régénère pas toute seule, mais certains de vos adversaires, une fois morts, laissent tomber un pack de soin qui vous rendra 25% de vos points de vie. Le jeu est particulièrement rapide, la faute à des maps sacrément petites. Certaines sont d'ailleurs des exemples de ce qu'il ne faut pas faire en level design avec des passages qui permettent d'atterrir directement derrière le spawn ennemi... J'ai d'ailleurs trouvé les niveaux décevants dans le sens où ces derniers manquaient d'uniformité. Pour un jeu qui possède « Arctic » dans son titre, une seule map se déroule dans la neige, ce qui est un peu dommage.

Des graphismes passables

Graphiquement, c'est propre
Pour la partie graphique, les développeurs ont opté pour l'Unreal Engine 2.5. Un moteur qui n'est pas de dernière génération, et cela se ressentira forcément dans le jeu. Vous n'entendrez jamais râler votre carte graphique à 500€. Par contre, le jeu est plutôt propre, sans effets superflus de bloom et autres effets dérangeants. Reste que les décors sont un peu anguleux et que les textures sont tout de même assez pauvres (sauf celles des armes). Nous l'avons dit, les niveaux sont particulièrement petits, ce qui a pour avantage que vous n'aurez jamais à chercher vos adversaires, mais comme inconvénient d'être un poil monotone. Les développeurs n'ont d'ailleurs pas lésiné sur les classiques du genre, n'hésitant pas à parsemer les niveaux de caisses...

Le système économique

Le jeu n'est pas taillé pour la compétition
La progression du jeu se fait de deux manières. Dans les parties, vos obtenez de l'XP qui vous permet de monter en niveau et de débloquer des options (plus de slots d'armes, etc.). Le matériel s'achète ensuite via des points, la monnaie du jeu, ainsi que via des W Coins qui peuvent s'acheter avec des vrais Euros. Et il faut bien avouer que l'on ne gagne que très peu de points et que les prix sont donc absolument prohibitifs. Mais même avec l'argent, les prix restent élevés. Car les armes et les équipements que vous achetez le sont pour une durée déterminée. De la même manière, vous aurez à réparer régulièrement vos armes pour continuer à les utiliser au bout de quelques dizaines de parties.

Notons enfin, et ce sera un gros regret pour de nombreux joueurs, que le jeu n'est pas taillé, en l'état, pour la compétition. Le jeu ne propose pas en effet de serveurs dédiés à proprement parler (il faut passer par ceux du développeur), et l'on ne peut donc pas modifier les règles des parties. Dans le même ordre d'idées, le jeu ne permet pas de faire des démos in-game et ne propose pas non plus d'éditeur de niveaux.

Conclusion

Arctic Combat est un FPS particulièrement classique s'inspirant des ténors du genre, sans parvenir à les égaler. On regrette toutefois les défauts de conception dans certains niveaux, le manque de visibilité de son interface et son manque d'originalité. Ceci étant dit, Arctic Combat reste dans le haut du panier des FPS gratuits, proposant de bonnes sensations.


par utr_dragon Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !


Séries populaires de jeux FPS : Battlefield, Call of Duty, Doom, Duke Nukem, Far Cry, F.E.A.R., Ghost Recon, Half-Life, Hitman, Medal of Honor, Postal, Quake, Unreal, Vietcong, Wolfenstein. - Séries populaires de jeux TPS : Splinter cell, SOCOM, Metal Gear - Voir aussi : Crysis, S.T.A.L.K.E.R.: Shadow of Chernobyl, Prey, Left 4 dead, Killzone 2,Team Fortress 2
ZeDen.net © Copyright 2001-2010. Tous droits réservés. / 13 requêtes SQL en 0.0047 secondes.
Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation des auteurs. - Mentions Légales