GV-N670OC-4GD
Le constructeur taiwanais Gigabyte propose avec sa GeForce GTX 670 OC WindForce 3X, une version entièrement modifiée de la GTX 670 de base de NVIDIA. Dotée d'un PCB long, de fréquences GPU overclockées d'usine, une mémoire de 4 Go et du système de refroidissement maison le WindForce 3X, quelles performances est-elle à même d'offrir en plus par rapport à la GTX 670 de référence ? La température, la consommation et les nuisances sonores sont-elles parfaitement maitrisées ? Bref, faut-il craquer pour cette carte custom ? La réponse dans ce test.

Déballage

Sur le dessus, le packaging est constitué d'une chouette image représentant l'œil d'un robot, façon Transformers, et en dessous, des principales caractéristiques de la carte. C'est classique mais efficace.


Attention, elle vous surveille !

On voit notamment que la boite arbore la mention « Ultra Durable ». Chez Gigabyte, il s'agit d'un ensemble de choix de conception et de techniques qui ont pour but de faire en sorte que les cartes produites dépassent allégrement leurs dates de fin de garantie avant de défaillir. Par exemple, tous les condensateurs utilisés sur l'étage d'alimentation sont japonais, à la manière de ce qu'on trouve dans les alimentations ATX.

Ouvrons la boite, et observons maintenant la carte de plus près.


La GTX 670 sous tout les angles

Gigabyte propose une carte qui s'éloigne du modèle de référence nVidia avec des fréquences revues à la hausse (980 MHz au lieu de 915 MHz pour le cœur et 6008 MHz au lieu de 1502 MHz pour la RAM) qui nécessitent donc un refroidissement adapté. C'est un système triple ventilateurs thermorégulés qui a été retenu et monté sur un radiateur aluminium à heatpipes en cuivre et qui est présenté sous le nom de « WindForce 3X ». Ce genre de refroidissement est courant sur les modèles overclockés, mais il a la particularité de disposer de ventilateurs inclinés. On verra par la suite si ce système est silencieux tout en étant performant, mais on peut déjà observer sur les photos que le WindForce 3x a l'inconvénient d'être relativement épais par rapport à d'autres cartes. La GV-N67GOC-4G utilise en effet 3 slots.

Au niveau des 4 sorties à l'arrière de la carte, on ne trouve pas de placage or inutile, et c'est tant mieux. Comme à l'accoutumée avec les cartes nVidia, on pourra brancher 2 écrans simultanément sur cette carte.

Un petit pack !
Côté bundle, ce dernier est composé des éléments suivants :
  • Manuel ;
  • CD de drivers ;
  • Deux adaptateurs Molex vers PCI-e.
Il s'agit vraiment du strict minimum et c'est bien dommage pour une carte graphique haut de gamme comme cette GTX 670 dont le prix frôle les 500 euros. Pendant ce temps-là, chez AMD, on propose Crysis 3 et BioShock : Infinite en achetant une carte graphique de la famille des Radeon 7900 tandis qu'avec une Radeon de catégorie 7800, ce sont Tomb Raider et BioShock : Infinite qui seront offerts.

Installation dans la configuration de test

La configuration de test est la suivante :
  • Boitier : Hélios Warrior
  • Alimentation Antec EA-650 Platinum
  • Carte mère : Gigabyte 990FXA-UD7
  • Processeur : AMD Fx-8120 4,4 GHZ
  • Ventirad : NH-D14
  • Ram : 16 Go DDR3 - PC-12800 - Corsair Vengeance
  • 120 Go SDD OCZ Vertex III
  • Seagate Barracuda 500 Go & Western digital caviar Black 1,5 To
  • OS : Windows 7 X64 Intégrale
In the case !
L'installation s'est déroulée sans problème, même si la carte est grande, la plupart des tours sur le marché sont construites pour accueillir de longues cartes graphiques. Il a suffi d'insérer la GTX dans le slot PCI-Express et d'y relier 2 des connecteurs PCI-express de l'alimentation Antec 650 W de test pour que l'opération soit terminée et qu'on puisse passer à l'installation du driver. A noter tout de même qu'avec notre ventirad Noctua plutôt imposant l'espace restant entre la carte et ce dernier est somme toutes plutôt réduit.

Partie logicielle

Drivers

On utilisera pour nos différents tests la version 310.90, les drivers unifiés de nVidia fonctionnant pour toute la gamme GTX. L'interface de ces drivers est assez claire, comme on peut le voir sur les différentes captures.


Drivers directement téléchargés sur le site de Nvidia

Notons également que la fonctionnalité de mise à jour automatique est intégrée automatiquement depuis 2 ans. Paramétrable, elle permet de choisir notamment si on veut utiliser les versions bêta ou se cantonner aux versions WHQL.

OC GURU

OC GURU II
L'outil OC GURU de Gigabyte est compatible avec toutes les GTX de la marque. Il a pour objectif, comme on peut s'en douter, de tirer le maximum de son investissement. Il suffit de regarder l'interface pour voir que rien ne manque. D'un simple coup d'oeil, nous avons l'oeil sur l'ensemble des paramètres de la carte. Fréquence GPU, fréquence RAM, tension. L'ensemble des paramètres sont modifiables, et vous avez même ma possibilité de pré-configurer 5 jeux de paramètres différents.

Protocole de test

Fight !
Dans les benchmarks seront opposés la nVidia GeForce GTX 670 OC de Gigabyte, à notre carte graphique de référence, à savoir une nVidia GeForce GTX 570 Twin Frorz II, qui avait coûté à sa sortie aux environs de 400 euros (en 2011).

Un petit tableau récapitulatif montre la différence technologique entre 2 générations de cartes, ainsi qu'entre les GTX 570 et la GTX 670.

GTX 570GTX 670
ChipsetGF110GK104
GPU Clock732 MHz980 Mhz
CoresCUDA Cores : 480 CUDA Cores : 1344
Memory Size1280 MB4096 MB
Memory Interface320 bits256 bits
Memory TypeGDDR5GDDR5
Memory Clock3800 MHz6008 MHz
Direct X1111

Le protocole de test sera composé d'outils de benchmarking synthétiques et de FPS populaires, à savoir :
  • Benchmarks synthétiques :
    • 3DMark 2011(Direct X)
    • Unigine Heaven
    • Unigine Valley
    • PhysX FluidMark (OpenGL)

  • Benchmarks FPS :
    • Stalker Call of Pripyat
    • Metro 2033
    • Crysis 2
    • Battlefield 3
Pour tous ces benchmarks, on fera 3 passes successives. On ferra ensuite la moyenne des résultats obtenus.

Résultats et analyses


3Dmark 11

Chaud !
On ne présente plus ce benchmark sorti fin 2010, made in FutureMark. On utilise le mode « eXtreme » Les résultats 3Dmark comportent une note principale, qui est composée d'une formule de calcul agrégeant plusieurs sous-notes, correspondant en fait à différents aspects du rendu d'un jeu : moteur graphique et moteur physique. Le CPU n'ayant que très peu d'impact sur le score global, il n'y a plus de test uniquement CPU comme dans les précédentes versions de cet outil de benchmarking, il est désormais intégré aux calculs physiques.

BenchmarkGigabyte GTX 670 OCMSI GTX 570 OC
3DMarkX2808X828

La nouvelle génération de carte GTX6XX a littéralement explosé l'ancienne génération. Nous mesurons en effet un score multiplié par 3 (plus exactement 3,39) avec notre outil de bench préféré.

Unigine Heaven

Unigine Heaven
Nouveau dans les logiciels de benchmark, cet outil fourni par la société Unigine porte le nom de : Heaven Benchmark, qui signifie le « Test du Ciel ». Avec sa version 4.0 , ce logiciel est un test GPU - intensif qui martèle nos pauvres cartes graphiques. Ce puissant outil peut être utilisé efficacement pour déterminer la stabilité d'un GPU dans des conditions extrêmes, ainsi que de vérifier la capacité de refroidissement du système graphique. Il fournit des résultats tout à fait impartiaux et génère des charges de travail de rendu d'un véritable jeu sur toutes les plateformes, comme Windows, Linux et Mac OS X.

BenchmarkGigabyte GTX 670 OCMSI GTX 570 OC
FPS42,129,9
Score1062753
Min FPS7,97,8
Max FPS99,368,6

Les minimums se valent, l'outil d'Unigine fait vraiment souffrir nos cartes graphiques, mais les maximums s'éloignent. La GTX 670 a largement pris le dessus, frôlant les 100 images par secondes.

Unigine Valley

Unigine Valley
Encore un nouveau dans la gamme des logiciels de tests. Dans la même lignée que Heaven, ce benchmark en reprend le même principe, à la différence que celui ci ne traite plus avec un rendu « ciel » mais un rendu « vallée ». Comprenez en réalité : rencontre d'un matin ensoleillé avec les cimes des montagnes et leurs sommets enneigés. Que ce soit en survolant les vastes étendues vertes ou de longues randonnées dans les pentes rocheuses, ce voyage se poursuit aussi longtemps que vous le souhaitez. Unique dans tous les coins, ce monde ouvert offre une expérience merveilleusement relaxante sous la musique tranquille des sons de la nature. C'est parti pour un benchmark avec du stress pour le GPU, mais relax pour nous.

BenchmarkGigabyte GTX 670 OCMSI GTX 570 OC
FPS37,927,9
Score15861167
Min FPS16,414,1
Max FPS71,252,1

Même constat que pour l'autre outil d'Unigine, le nombre moyen de FPS est dix points au-dessus grâce à la GTX 670, et le score global à près de 420 points au-dessus.

PhysX FluidMark

FluidMark
PhysX FluidMark est un benchmark physique basé sur le moteur PhysX de NVIDIA. Ce benchmark effectue une simulation de fluide en utilisant l'algorithme SPH (« Smoothed Particle Hydrodynamics ») afin d'augmenter le réalisme de la simulation. FluidMark propose d'exécuter PhysX soit sur le GPU (NVIDIA GeForce) soit sur le CPU (mode 100% software). En mode CPU, le support des CPUs multi-cores est diponible.

BenchmarkGigabyte GTX 670 OCMSI GTX 570 OC
PhysX FluidMark24091092

Même si l'OpenGL voit le nombre d'application l'utiliser décroitre, il reste un bon moyen de comparer les performances brutes de la carte. Même constat que les autres comparatif, la GTX 670 tourne beaucoup mieux que la GTX 570 avec plus de 1300 points de plus dans ce test physique.

Stalker Call of Pripyat

Mode Nucléaire !
Le jeu S.T.A.L.K.E.R. : Call of Pripyat et son moteur propriétaire X-Ray Engine ont toujours mis les machines à rude épreuve. On a décidé d'être un peu gentils, et de ne pas tenter de mettre à genoux les cartes. Il est à noter que l'outil de benchmark est un stand alone, il permet donc de mesurer les performances d'une configuration matérielle sans posséder le jeu, ce qui est très appréciable. Le tableau suivant montre les résultats en termes de nombre moyen d'images par secondes :

BenchmarkGigabyte GTX 670 OCMSI GTX 570 OC
Day6851
Night6551
Rain7751
Sunshaft5539

On voit que les deux cartes s'en sortent bien, quelque soient les scènes. On voit en revanche qu'il n'y a pas de doublement de performances entre les 2 générations de cartes graphiques comme on avait pu le voir dans les tests synthétiques, ce qui montre la différence entre le théorique et la pratique. Ceci étant, le score est à relativiser, le moteur commençant à accuser son âge.

Metro 2033

Et en 2033 ?
On utilise l'outil de benchmark bien pratique qui est intégré au jeu Metro 2033, sous forme d'un exécutable à lancer. Il dispose d'une interface graphique qui permet de configurer la scène et les paramètres à utiliser. Dans notre cas, c'est le niveau du jeu « Frontline » qui sera utilisé, à la fois dans un mode « normal », tel que défini par défaut en 1024 * 768, et un mode plus avancé qu'on nomme « ZeDen » en 1920 * 1200. Les résultats sont ensuite affichés dans une page web. Le tableau suivant montre les résultats en terme de nombre moyen d'images par secondes :

BenchmarkGigabyte GTX 670 OCMSI GTX 570 OC
Normal75,3327,32
Zeden41,6716,12

Dans ce jeu assez exigeant, on voit que la GTX 570 est en difficulté. Avec moins de 30 FPS en moyenne, le jeu ne se révèle pas facilement jouable sans descendre les options graphiques. La GTX670 est largement plus à l'aise dans le mode Normal, mais on constate également que le mode Zeden lui cause aussi du souci, mais sans trop lui faire peur, avec un nombre d'images par secondes qui reste au-dessus des 40.

Crysis 2

Crysis 2
Le CryEngine 3 de Crysis 2 est parfait pour tester les cartes graphiques. Le jeu est mis à jour en version 1.9 avec prise en charge de DirectX 11 et ajout du pack de textures HD pour un aspect graphique encore plus fin et travaillé. Le test s'effectue grâce à Fraps 3.5.9 enregistrant le nombre d'images par seconde et se déroule sur une scène de TimeSquare avec toutes les options graphiques activées au maximum (qualité ultra) avec antialiasing.

BenchmarkGigabyte GTX 670 OCMSI GTX 570 OC
Fraps aA44,6314,16

Dans ce jeu très plus qu’exigent, et très gourmand en ressources graphiques la GTX 570 met un genoux à terre alors que la GTX 670 s'en sort mieux. Notez bien que si le jeu était lancé avec ces options graphique, il serait injouable sur la 570, car il faut au minimum 30 FPS pour que le jeu tourne correctement.

Battlefield 3

Un petit coup de BF3
Afin de pousser les cartes dans leurs derniers retranchements nous avons lancé Battlefield 3 sur la mission solo « Opération guillotine » durant deux minutes sur un parcours reproductible à l'identique et avec Fraps 3.5.9 enregistrant le nombre d'images par seconde. Tous les paramètres sont poussés au maximum en mode ultra avec désactivation de la synchronisation verticale et du flou de mouvement.

BenchmarkGigabyte GTX 670 OCMSI GTX 570 OC
Fraps76,0328,19

Une référence dans le FPS depuis maintenant 2 ans. Ce jeu fait grimacer notre 570, mais fait sourire notre 670. Fan de BF3, cette carte est pour vous !

Températures, consommation et nuisances sonores

Nous utilisons l'application OCCT 4.3.2 pour faire tourner notre carte graphique à 100 % sans pour autant perturber notre processeur.

Bruit

Pour mesurer les nuisances sonores, c'est notre fidèle Voltcraft SL-100 qui sera de la partie. Il sera placé à 50 cm de la façade de notre boitier. Pour tout savoir sur les mesures avec cet appareil, une lecture de notre article dédié à ce sujet s'impose.

Températures

GPU-Z 0.6.7
On va utiliser l'outil GPU-Z qui permet de récupérer toutes les informations d'une carte graphique. Si on s'arrête un peu sur ce que l'outil affiche, on voit que la carte date de de Mai 2012, et qu'il y a pas moins de 3,540 milliards de transistors gravés en 28 nm ! Grâce à cet outil, dans sa version 0.6.7, on peut lire notamment la température du GPU mais également la vitesse de rotation des ventilateurs de la carte graphique, ce qui est toujours très intéressant quand on le met en rapport avec les nuisances sonores mesurées.

Consommation

Pour la mesure de la consommation, nous utilisons simplement un Ampèremètre. Sachant que la tension de fonctionnement sur le réseau électrique Français est de 240 V Ac, nous mesurons simplement le courant. Arrive ensuite la formule : P (W) = U (V) x I (A).

Résultats et analyse


ChargeTempérature (°C)Vitesse rotation ventilateur (%)Bruit (dBa)Consommation (W)
idle322530,6130
Pleine charge543631,4408
Pleine charge OC583731,9438

Au vu de ces chiffres, il y a plusieurs choses à dire.

En charge, la consommation avoisine les 400 W, c'est 150 W de moins que ce que le constructeur recommande. On pourrait donc presque faire un SLI de GTX 670 avec un bloc de 700 W, pour peu que celui-ci offre 4 ports PCI-E 6 broches.

Alors que la température augmente de 22°C, la ventilation n'augmente elle que de 11 %. Cela permet de garder un niveau de nuisance sonore plus qu'acceptable, puisque la différence de niveau sonore mesurée est très faible. Cela veut dire que normalement, il serait possible de baisser encore plus la vitesse de rotation des ventilateurs en idle pour faire encore moins de bruit. Ce n'est pas possible par défaut dans le driver, mais il y a des applications pour ça, suivant l'utilisation, notamment OC GURU II.

Overclocking

Il serait dommage de passer outre l'aspect overclocking de cette carte. En effet, le constructeur fait tout pour qu'on ait envie de pousser les fréquences, et cela commence dès le dos de la boite, où il est indiqué que le potentiel d'augmentation est compris entre 10 et 30 %. Les chiffres qu'on peut voir apparaitre dans différents tests de GTX 670 sur la toile sont compris dans cette fourchette.

ElémentsMin (MHz)Max (MHz)Moyen (MHz)
Core980/10301175/12251077/1127
Ram600865086258

Cela donne une bonne idée de ce qu'on peut attendre.

En pratique, après plusieurs tâtonnements, validés par des exécutions de 3DMark 2011 pour valider, nous avons atteint avec notre exemplaire de test les fréquences suivantes :
  • Core : 1225 MHz, soit 25 % de mieux que la fréquence de base du GTX 670.
  • RAM : 6508 MHz, soit 8 % de mieux
Sous 3Dmark, on obtient X3082 points soit une augmentation de 10 % des performance avec cette augmentation des fréquences, ce qui montre que cette carte est facilement overclokable sans jouer avec les paramètres de tension d'alimentation de la carte.

Conclusion

Cette GeForce GTX 670 OC proposée par Gigabyte est très bien adaptée au segment des joueurs avec un portefeuille bien remplit voulant disposer d'une carte graphique combinant dernières technologies, et performances pour un prix inférieur à 450 Euros. Facilement overclockable à l'aide de l'outil OC GURU qui est une petite merveille, cette GTX 670 vient titiller des GTX 680 d'une cinquantaines d'euros plus chères. Il n'y a qu'un seul conseil à formuler : foncez !

Produit recommandé par ZeDen


par JBs Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

Caractéristiques techniques

Commençons par la fiche technique, telle qu'on peut la trouver sur le site officiel du constructeur :
  • Chipset Nvidia GeForce GTX 670
  • Fréquence GPU : 980 MHz à 1058 MHz
  • Fréquence Mémoire : 6008 MHz
  • Taille Mémoire : 4096 Mo
  • Bus Mémoire : 256 bits
  • Interface : PCI-E 3.0
  • Type mémoire : G-DDR5
  • DirectX : 11.1
  • OpenGL : 4.3
  • Ports :
    • 1 x HDMI 1.4a
    • 1 x DVI-I
    • 1 x DVI-D
    • 1 x DisplayPort
  • Résolution max numérique : 2560 x 1600
  • Résolution analogique max : 2048 x 1536
  • Multi-view : 4
  • Dimensions : H43 mm x L275 mm x W136,6 mm
  • Alimentation requise : 550W via 1 x 6 et 1 x 8 broches

  • Prix : 444.95 € chez notre partenaire materiel.net


Séries populaires de jeux FPS : Battlefield, Call of Duty, Doom, Duke Nukem, Far Cry, F.E.A.R., Ghost Recon, Half-Life, Hitman, Medal of Honor, Postal, Quake, Unreal, Vietcong, Wolfenstein. - Séries populaires de jeux TPS : Splinter cell, SOCOM, Metal Gear - Voir aussi : Crysis, S.T.A.L.K.E.R.: Shadow of Chernobyl, Prey, Left 4 dead, Killzone 2,Team Fortress 2
ZeDen.net © Copyright 2001-2010. Tous droits réservés. / 14 requêtes SQL en 0.0067 secondes.
Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation des auteurs. - Mentions Légales