Dishonored, de l'autre côté du miroir
Deuxième contenu téléchargeable pour Dishonored après « Dunwall City Trials » qui ne proposait que des défis et du scoring (et qui était donc largement dispensable), « La Lame de Dunwall » vient juste de sortir après plusieurs mois de développement. Exit les arènes, il s'agit ici d'un contenu téléchargeable proposant une campagne solo en bonne et due forme vous faisant incarner Daud, disciple de l'Outsider et assassin de l'impératrice de Dunwall. Ce DLC vaut-il que vous y passiez votre argent ? Réponse dans notre test.


Le nouveau pouvoir pourra vous servir à détourner les gardes
Le DLC se compose de trois missions, dont deux prenant place dans des décors inédits (dont l'abattoir de baleines, très réussi). Chaque mission commence avec la possibilité d'améliorer son équipement et, nouveauté de cette épisode, d'accéder à certaines faveurs (un informateur nous laisse une combinaison de coffre dans le niveau, par exemple). Malgré le changement de protagoniste, on retrouve le gameplay du jeu original à l'identique. C'est à dire que les développeurs vous lâchent dans un grand niveau avec un objectif à accomplir, et ensuite à vous de faire le travail, de la façon qui vous ressemble : discrètement en infiltration ou alors de manière plus directe et radicale (en mode gros bourrin). On retrouve donc les chemins alternatifs (jouant souvent sur la verticalité) permettant de réussir les niveaux sans tuer le moindre garde. D'ailleurs, la difficulté à été revue à la hausse, et je dois avouer que j'en ai bavé, et que j'ai bien souvent du mettre de côté l'aspect infiltration pour une approche plus musclée dans certaines situation périlleuses... La durée de vie de ce DLC se situe entre 3 et 5 heures, en fonction de votre approche, du niveau de difficulté choisi et de l'accomplissement des quêtes annexes.

Les bouchers sont des ennemis coriaces
Situation provoquées bien souvent par les bouchers, un nouvel adversaire plutôt coriace car très résistant de devant (vous l'aurez compris, les bouchers on quand même un point faible). Outre les bouchers, il m'a semblé que les ennemis étaient un peu plus coriaces, et, surtout, avaient de meilleures oreilles que dans le jeu original. Pour y faire face, l'arsenal à disposition de Daud a été amélioré, et ce dernier possède une arbalète au poignet (comme un autre assassin...), une poudre incapacitante et une mine de proximité. Notons également l'apparition d'un nouveau pouvoir permettant d'invoquer des collègues assassins pour nous sortir de certaines phases délicates.

Conclusion

Les Lames de Dunwall propose un scénario accrocheur, notamment grâce au lieutenant assassin qui accompagne Daud et ponctue de ses commentaires certains passages. Si vous avez aimé Dishonored, difficile de ne pas conseiller ce DLC, tant il prolonge admirablement le jeu original, tout en lui ajoutant un dose de challenge. On regrette néanmoins que ce DLC propose une fin abrupte qui laisse sur notre faim et ne soit en fait qu'un prélude au prochain DLC, les Sorcières de Brigmore.


par utr_dragon Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

La rédaction n'étant pas équipée pour la capture d'images sur consoles, les screenshots qui illustrent ce test sont des images fournies par l'éditeur.

Séries populaires de jeux FPS : Battlefield, Call of Duty, Doom, Duke Nukem, Far Cry, F.E.A.R., Ghost Recon, Half-Life, Hitman, Medal of Honor, Postal, Quake, Unreal, Vietcong, Wolfenstein. - Séries populaires de jeux TPS : Splinter cell, SOCOM, Metal Gear - Voir aussi : Crysis, S.T.A.L.K.E.R.: Shadow of Chernobyl, Prey, Left 4 dead, Killzone 2,Team Fortress 2
ZeDen.net © Copyright 2001-2010. Tous droits réservés. / 14 requêtes SQL en 0.0049 secondes.
Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation des auteurs. - Mentions Légales