Le G19s
Logitech vient de mettre à jour toute sa gamme pour Gamer, la série G, bien connue des joueurs. Souris, casques et bien évidemment claviers se voient ainsi améliorés, notamment le fleuron de la marque, à savoir le G19. Il débarque ainsi dans une nouvelle mouture, dénommée « S », pour « seconde génération ». Avec un design gaming prononcé, des fonctionnalités à foison et bien évidemment son écran LCD couleurs intégré, va-t-il vous faire craquer ? Réponse dans notre test !


Déballage

L'emballage du G19s est majoritairement noir avec un design bleu, bien typé gaming. Assez classique, cette boite reprend le schéma habituel de la belle photo du produit devant, et quelques points techniques derrière. Cependant, Logitech innove : la photo est en fait coupée en 2, avec la partie droite représentant le clavier passé aux rayons X. C'est d'ailleurs le signe distinctif des packagings des produits G de 2013, on le verra dans les autres tests à venir. Logitech n'utilise pas de fenêtre en plastique transparent laissant apparaitre partiellement la bête et il faudra donc ouvrir l'emballage pour la découvrir, ce qu'on ne va pas tarder à faire.


L'emballage recto/verso du G19S

On ouvre la boite, et on découvre le G19s dans son emballage plastique. On en extrait le précieux clavier, qui ressemble comme 2 gouttes d'eau à la photo présentée sur la boite. On voit de suite que le clavier noir et bleu est de bonne facture. Tout est bien ajusté, et il n'y a pas de couinement désagréable si on appuis dessus, ce qui est un gage de survie dans des parties tumultueuses (de clavier). Tout sent donc la qualité.


Le clavier recto verso

Un bundle classique
Il faut ensuite soulever un rabat dans la boite pour atteindre le reste du bundle, à savoir :
  • Un repose-poignet
  • De la documentation
  • Un bloc d'alim 220v
Pas de CD dans la boite de notre exemplaire de test, il faudra passer par le site de Logitech pour récupérer les drivers dénommés « Logitech Gaming Software », pour un poids de 55 Mo. C'est un peu dommage, car vu la taille de la boite, il y avait largement la place, mais ce genre de pilotes se met à jour régulièrement, et le public visé par le G19S dispose à une écrasante majorité d'une connexion internet. On détaillera la partie logicielle un peu plus loin dans le test, on va d'abord étudier le clavier sous toutes les coutures.

Présentation détaillée

Le clavier est globalement découpé en 3 parties verticales. La partie gauche est la partie gaming. On trouve ainsi 3 pavés de 4 touches de macro, soit plus 6 de plus que sur le G15V2 mais 6 de moins de que le G510. Elles sont programmables par le logiciel ou directement à la volée, via le bouton « MR ». Au-dessus d'elles, on a 3 boutons M1/M2/M3, qui permettent de passer d'un profil à l'autre. Un bouton spécifique et coulissant, permet de désactiver les touches Windows pour éviter un retour impromptu au bureau Window en pleine partie. Il est facile à reconnaitre, il est orné d'un dessin de joystick.

La partie centrale du clavier, elle, contient le fameux écran, que Logitech appelle le GamePanel. Il est de base protégé par un film plastique, assez similaire à ceux utiliser pour couvrir les écrans de téléphones neufs. Le GamePanel est couleur, mesure 2 pouces et dispose d'une résolution de 320 x 240 pixels, mais n'est pas tactile. Il est en revanche monté sur un axe qui lui permet d’être orientable, afin d’être pile dans le champ de vision de l'utilisateur. On peut y afficher plein d'informations, que ce soit l'heure, la météo, le monitoring du PC ou ... des vidéo Youtube ! Il est accompagné d'un ensemble de bouton permettant la navigation dans les menus affichés et dans les différentes applications qui utilisent le GamePanel. Le constructeur propose également aux développeurs tiers un SDK pour qu'ils réalisent leurs propres applications, nous y reviendrons, certaines valent vraiment le détour !


L'écran GamePanel, la zone USB et la zone multimédia

La partie droite est quant à elle dédiées au multimédia. On a ainsi un groupe de 4 touches Play/Pause, Stop, Recul, Avance, sous lequel on trouve un gros bouton Mute et une molette de contrôle du volume sonore. La molette dispose d'un revêtement anti-dérapant doux au toucher, et elle parait assez précise. On a donc tout le nécessaire pour maitriser musique et vidéo.

On peut aussi regarder les dimensions du G19s par rapport à d'autres références passées à la rédaction :

NomPoids (g)Largeur (mm)Hauteur (mm)
Clavier basique981460168
Clavier multimédia1045483220
Logitech G15V21015490220
ROCCAT Isku960509247
Corsair K601160508 229
Logitech G19s 1050490220

Étrangement, le G15V2 et le G19s sont exactement du même gabarit, malgré 6 touches de macro de plus pour le G19s. Le constructeur n'a pas eu beaucoup de mal pour y arriver car il restait de la place sur le G15V2, donc cela s'est fait sans suppression ni réduction de la taille des touches.

Passons maintenant à l'installation.

Installation

L'installation est facile, mais un peu déconcertante. En effet, lors de la présentation du bundle, on a vu qu'il y avait un bloc d'alimentation 220V. Il est en effet nécessaire, car ce clavier consomme pas moins de 2,2 A, si on en croit les inscriptions écrites sous le G19s. Ce qui est en fait le clavier le plus gourmand en énergie jamais passé entre nos mains, le précédent record était détenu par le Razer Marauder bardé de LEDS, mais ne nécessitant que 800 mA ! Avec 500 mA maximum offert par chaque port USB, on voit bien que le constructeur suisse n'avait pas d'autres solution que de raccorder le G19s au secteur.

On a donc au final 2 connexions à faire : une classique USB, et celle vers la prise murale. Ensuite, si on le souhaite, on pourra brancher son casque et sa souris directement aux ports USB du Hub intégré. Limités à l'USB2, on ne pourra pas profiter des clés USB 3 ultra rapide, mais l'idée de ce hub est plutôt de regrouper la connexion des autres périphériques de jeux, quels qu'ils soient.

Pilote

Le pilote LGS, pour Logitech Gaming Software, est le pilote unifié des périphériques de jeux G de chez Logitech et il peut donc gérer plusieurs périphériques branchés sur un même PC. Le principe général de l'interface est le même que chez certains concurrent : on a une belle image du produit, et certaines zones sont cliquables et ouvre alors une interface dédiées.


Quelques écrans du pilote intégré LGS

Au total, outre l’écran d’accueil, on a 6 écrans principaux
  • Macro : ici, peut paramétrer l'ensemble des macros. L'interface d'édition est complète, avec gestions des timings entre les touches, comme tout bon éditeur de macro qui se respecte. On peut bien sûr se servir de ses touches pour lancer les programmes ou simuler des actions de souris.
  • Écran : cet onglet permet notamment de choisir les applications à exécuter sur l'écran
  • Rétroéclairage : ici, on règle la couleur et l'intensité globalement pour toutes les touches du G19s, excepté les touches M et les touches du menu du GamePanel qui restent ambre quoiqu'on fasse.
  • Profils : par un jeu de glisser / déposer, on peut extraire des profils d'un clavier et les déposer dans un autre, de manière très simple. Pratique pour les teams par exemple.
  • Paramétrage général : permet de définir comment LGS se comporte, notamment pour savoir s'il laisse ou non les jeux prendre le contrôle de certaines fonctionnalités comme le rétroéclairage.
  • Aide, A propos et options de mise à jour : comme son nom l'indique, on trouve dans ce menu de quoi se documenter et mettre à jour le logiciel. A noter qu'un petit tour sur le site de constructeur peut se révéler intéressant en complément.
Maintenant que le clavier est sous tension et le pilote installé et configuré, on va étudier de plus près le principal atout : le GamePanel.

Ecran LCD

Afin de profiter du GamePanel, Logitech embarque diverses applications :
  • Horloge
  • Lecteur RSS
  • Lecteur Youtube
  • Suivi de performance
  • Sélecteur de profils
  • Visionneuse d'image
  • Visionneuse de film
  • Visionneuse de média : voir le titre de la musique jouée, par exemple
  • Visionneuse de webcam
  • Ecran POP3
  • Compte à rebours

Les applis de base du G19s

Certaines sont plus utiles que d'autres, mais pouvoir afficher une vidéo Youtube, même si ça ne sert à rien, c'est quand même la classe.

Outre les applications généralistes comme celles mentionnées, il y a aussi celles dédiées à certains jeux. Depuis l'introduction du premier G15 il y a maintenant 7 ans, la bibliothèque de titre le supportant s'est bien étoffée, et le catalogue est maintenant assez important. Un exemple d'applet de jeu assez complète est celle intégrée à Battlefield : Bad Company 2. Quand le jeu se lance, on a un splashscreen. Une fois connecté à son compte, toutes les informations sur le rang du joueur et ses stats sont affichées et pendant les chargements de maps, on voit son ping. Un vrai régal.

Cela ne s'arrête pas aux jeux. Des outils de benchmark ou de monitoring comme FRAPS ou CoreTemp profitent de l'écran pour afficher des informations alors qu'une autre application tourne. On peut ainsi savoir la température ou le nombre d'image par seconde juste en regardant le clavier !

L'éditeur LCDHOST
On trouve aussi des applications tierces, réalisées par la communauté. Un des plus complets est sans nulle doute LCDHOST, développé par l'auteur du plugin LCD Sir Real's dont on avait parlé lors du test du G510. L'objectif de LCDHost est de rendre l'affichage du G19 complètement paramétrable, et de ce de manière professionnelle. Il peut s'interfacer avec tous les logiciels de monitoring du marché (AIDA, Coretemp, AfterBurner et bien d'autres), et proposer images et graphiques. L'outil d'édition intégré est vraiment puissant, mais il faut passer du temps pour avoir un affichage adapté à ses besoins. Le plus simple est de partir de layout déjà existant et de les personnaliser. On en trouve directement dans les forums du développeur.


Plusieurs exemples de layout

Cet outil permet de vraiment libérer le potentiel de l'écran, car les applications et les profils proposés par Logitech sont trop disparates, et bien peu paramétrables en comparaison.

A l'usage

Le G19s sur le bureau de votre serviteur
Après plusieurs semaines passées en compagnie du G1s, il est l'heure de faire le bilan et celui-ci est très positif.

Un premier bon point concerne les nuisances sonores : ce clavier est assez silencieux ! Logitech a bien travaillé sur ce sujet. Au sonomètre, on mesure une différence de 6 dB entre le G15V2 de référence et le G19s ! Il est donc 2 fois plus silencieux !

Le positionnement global des touches est très bon. Le seul point qui peut déstabiliser un peu est liée à la largeur du clavier : le pavé de touches de macro donne à la bête une largeur plus importante que d'habitude, et du coup, il faudra un peu d'habitude pour ne plus appuyer sur une touche « G » en cherchant la touche « Escape ». Mais ces macros sont bien pratiques, même si elles sont plus adaptée à un joueur de MMO qu'à un joueur de FPS. De plus, réaliser une macro à la volée est d'une facilité déconcertante : un appui sur « MR » et le clavier indique sur l'écran la procédure à suivre : choisir sa touche G, taper sa séquence de touches, et appuyer de nouveau sur MR pour valider, c'est tout !

D'ailleurs il sera difficile de prendre le clavier en défaut lors de frappes de touches multiples : il n'a aucun problème avec 6 touches en même temps ! En jeu ou en bureautique, le G19s est donc très à l'aise, et ne nécessite aucun temps d'adaptation : on en profite vraiment tout de suite.

On insiste pas toujours assez sur l'aspect pratique d'avoir des touches rétroéclairées sur un clavier, notamment gaming. Mais comme pour tous les petits « plus » du genre, on s'habitue vite, et le retour à un clavier classique non illuminé fait vous apercevoir rapidement qu'il manque quelque chose...
Le fait de pouvoir choisir la couleur de son rétroéclairage va enfin réconcilier les possesseurs du G15 V1, rétro éclairé en bleu, et les propriétaires de G15 V2, illuminé en orange. Ici, tout est possible. Illuminé en blanc par défaut, on peut lui affecter la couleur que l'on veut, via la palette RGB disponible dans le pilote. Le changement de couleur est instantané, ce qui est assez impressionnant. On remarque que certaines couleurs sont un peu plus faibles que d'autres, notamment le blanc qui est un peu pale.

Différences entre le G19 et le G19s

Beaucoup de personnes se posent la question, nous les premiers, et en fait les différences sont minces entre les 2 générations. En effet, les 2 claviers sont structurellement identiques, il suffit de regarder les photos ci-dessous pour le remarquer du premier coup d’œil. L'une des seules différences extérieures visibles est la couleur du dessus du clavier : noir pour G19 et bleu nuit pour le G19s. On note aussi la présence de quelques sérigraphies supplémentaire grises au niveau des macros, assorties aux touches QZSD et flèches grises également. Le dernier détail est le contenu du médaillon sous la touches « Alt Gr », où le symbole « G » a remplacé le logo « Logitech ». Électroniquement parlant les 2 claviers sont aussi identiques, car si on utilise un driver antérieur à la sortie du G19s, le clavier est détecté comme un G19 et toutes les fonctionnalités sont présentes, seule l'image n'est pas à jour. Bien sûr on n'a pas les nouveaux matériaux plus résistants sur le G19, mais question fonctionnalités, tout est déjà là.


Comme des frères jumeaux.

Conclusion

Il y a les claviers gaming et il y a le G19s de Logitech. Nous étions déjà conquis par les autres modèles de la gamme G, et le résultat est identique cette fois-ci. Bien sûr, son tarif sera rédhibitoire pour bien des personnes, mais ce positionnement élitiste est assumé et il sera bien difficile de prendre ce clavier en défaut, quel que soit l'usage. Et bien entendu, l'écran intégré, net et bien défini, apporte une foule de fonctionnalités pour peu qu'on utilise les bons outils ! Il n'y a que si vous avez un G19 que le passage à cette mouture ne s'impose pas, vu que les modifications sont surtout d'ordre esthétiques. Pour tout les autres, foncez !

Produit recommandé par ZeDen


par Xpierrot 1 commentaire par Daenerys
Partager

Commentaires

Daenerys

Vidéo Gonzo
Nb msg : 232
(#1) 28 juillet 2013 à 12h29
A voir quand mon g510 rendra l'âme.
Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

Caractéristiques techniques et fonctionnalités

De manière générale, le constructeur est plutôt avare de données techniques, à l'inverse de certains autres constructeurs où on frise parfois l'overdose, mais l'essentiel est là. Sur le site de Logitech, on trouve donc les informations suivantes :
  • Clavier filaire rétroeclairé à couleur programmable
  • Écran LCD 2 pouces 320 x 240 pixels
  • 12 touches macro "G" et 3 profils
  • Touches multimédia (dont réglage du volume)
  • Revêtement hydrophobe et résistant aux UV
  • Garantie : 3 ans

  • Prix : 199,99 euros chez notre partenaire materiel.net ou 190.04€ chez Amazon.


Séries populaires de jeux FPS : Battlefield, Call of Duty, Doom, Duke Nukem, Far Cry, F.E.A.R., Ghost Recon, Half-Life, Hitman, Medal of Honor, Postal, Quake, Unreal, Vietcong, Wolfenstein. - Séries populaires de jeux TPS : Splinter cell, SOCOM, Metal Gear - Voir aussi : Crysis, S.T.A.L.K.E.R.: Shadow of Chernobyl, Prey, Left 4 dead, Killzone 2,Team Fortress 2
ZeDen.net © Copyright 2001-2010. Tous droits réservés. / 17 requêtes SQL en 0.0062 secondes.
Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation des auteurs. - Mentions Légales