27 février 2015, 09h00 Icone Evolve

ZeDen teste Evolve

Des campagnes dynamiques

Les cinématiques dans les campagnes sont sympathiques
Les développeurs ont eu la bonne idée de rajouter des campagnes dynamiques au jeu, qui sont 5 parties successives entrecoupées de cinématiques. Quel est l'intérêt face aux cartes à l'unité me direz-vous ? Tout tient dans l'aspect dynamique de ces campagnes qui proposent des bonus et des malus à l'un des deux camps en fonction du résultat de la manche précédente. Que les chasseurs arrivent à sauver les scientifiques d'un laboratoire médical et il auront des stations régénératrices sur la partie suivante, qu'ils sauvent un laboratoire de recherche et ils auront accès aux technologies qu'il développait ; de la même manière, qu'ils échouent à sauver la centrale nucléaire et les ondes radioactives rendront la faune sauvage plus agressives, etc.
Seul le mode nid manque un peu d'équilibrage
J'ai trouvé que l'ensemble du jeu était particulièrement bien équilibré, à l'exception notable du mode de jeu « Nid » qui consiste pour les chasseurs à éliminer des œufs répartis dans le niveau et à les défendre pour le monstre. Je n'ai jamais vu un seul monstre l'emporter dans ce mode de jeu où il doit gérer les œufs et l'évolution en même temps  –  ce qui est impossible. A part ça, le sauvetage de survivants, la chasse et la défense sont bien rodés et agréables à jouer des deux camps, sans que des déséquilibres majeurs n'aient été observés.

La politique de DLC est un poil agressive pour un AAA, même si ça reste cosmétique
Chaque catégorie de chasseur possède trois personnages différents à débloquer au cours de la progression (12 en tout donc), ce qui renouvelle l'intérêt du titre pendant les 15 premières heures de jeu. Malheureusement, passé ce temps de découverte, on a la sensation d'avoir fait le tour du jeu, d'autant que le nombre de niveaux qu'il propose n'est pas très élevé (une quinzaine). On a trouvé dommage que les développeurs n'aient pas laissé la possibilité aux joueurs de choisir des mutators pouvant influer sur certains éléments du gameplay voire carrément leur permettant de s'emparer du jeu en autorisant les mods... A côté de ça, ils ont préféré développer une politique de DLC cosmétiques vendus à prix d'or. Toujours niveau technique, ajoutons un mot sur le matchmaking du jeu, qui marche « globalement » bien, en ce sens qu'on trouve toujours des parties, mais possède néanmoins quelques ratés.

Page précédente Page précédente - Des monstres et des potes Page suivante - Des pixels au poil Page suivante
par utr_dragon Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

Le jeu a été testé sur une version PC du titre fournie par l'éditeur.

Configuration de test :


Séries populaires de jeux FPS : Battlefield, Call of Duty, Doom, Duke Nukem, Far Cry, F.E.A.R., Ghost Recon, Half-Life, Hitman, Medal of Honor, Postal, Quake, Unreal, Vietcong, Wolfenstein. - Séries populaires de jeux TPS : Splinter cell, SOCOM, Metal Gear - Voir aussi : Crysis, S.T.A.L.K.E.R.: Shadow of Chernobyl, Prey, Left 4 dead, Killzone 2,Team Fortress 2
ZeDen.net © Copyright 2001-2010. Tous droits réservés. / 12 requêtes SQL en 0.0049 secondes.
Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation des auteurs. - Mentions Légales