Installation

L'installation est des plus simples ; comme pour la plupart des souris, il suffira de brancher celle-ci via son port USB 2.0 (inutile de se séparer d'un port USB 3.0 sur sa machine, car il n'y aura aucun gain). La longueur de câble est amplement suffisante avec 1 m 80. Ensuite si vous voulez approfondir la configuration de votre souris, il est nécessaire d'installer son driver.

Logiciel

Après une installation rapide, on se retrouve sur un logiciel nous offrant différentes fonctionnalités pour personnaliser la souris. Au moment de la rédaction de ce test, la version 1.0 utilisée ici pèse 5,1 Mo, ce qui est relativement léger. Ce choix d’intégrer toutes les fonctionnalités en une seule fenêtre contient des avantages comme des défauts. À noter qu’Ozone a décidé de dédier un logiciel spécialement pour la Neon M50, ce qui offre donc une installation assez légère et normalement plus poussée pour cette souris.

Comme beaucoup de pilotes de souris, le choix de la langue n’est pas disponible. Ozone ne fait pas exception en ne proposant que l’anglais, bien que celui-ci soit parfaitement compréhensible avec un niveau collège. On ne retrouve aucune évolution par rapport aux logiciels concurrents d’autres constructeurs. Les fonctions basiques sont présentes et c'est amplement suffisant.


Plusieurs screens du logiciel

Les options disponibles dans ce pilote sont très classiques. Citons les principales :
  • Paramétrage des boutons : permettant d'attribuer les fonctions souhaitées aux 6 touches de la souris ainsi qu'au roulement de la molette, soit 8 fonctions paramétrables au total. Ceci étant précisé, note qu'on retrouve toutes les possibilités de paramétrage généralement attendues pour une souris : du basique « clic gauche » à la macro sophistiquée, en passant par la désactivation pure et simple de la touche ou le lancement d'une application ;
  • Paramétrage de la sensibilité : nous aurons le choix de modifier les DPI de la souris allant de 100 à 5000 avec la possibilité de créer six profils. La touche positionnée sous la molette est configurée de base pour avoir le choix entre les différents profils de DPI disponibles ;
  • Paramétrage de la DEL : Nous avons le choix dans une palette RGB et nous pouvons décider si oui ou non la DEL clignote, à quelle fréquence et la luminosité de cette dernière. Un mode Spectrum Cycle est également disponible, qui fait défiler les 16,8 millions de couleurs plus ou moins rapidement sur notre Neon M50 ;
Bien sûr, vous pouvez créer une configuration générale et associer des paramétrages particuliers au lancement d'une application ou d'un jeu spécifiques. Six profils sont configurables et peuvent être stockés dans la mémoire intégrée à la souris.

Il est maintenant temps d'exprimer notre ressenti à propos de cette souris, allons-y !
Page précédente Page précédente - Présentation détaillée Page suivante - À l'usage Page suivante
par Shadoy Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

Prix : 49,90 €

Fiche Technique

  • Capteur optique Pixart PMW3310
  • Résolution maximale : 5000 DPI
  • Forme pour droitier
  • Mémoire interne de 128 KB
  • Poids : 115,5 g
  • Boutons conçus par la société Omron
  • 6 boutons programmables au total
  • Logiciel à installer
  • Dimensions : 132,63 x 73,48 x 41,29 mm
  • LED RGB
  • Câble USB tressé de 1,8 m
  • Connecteur USB plaqué or

Séries populaires de jeux FPS : Battlefield, Call of Duty, Doom, Duke Nukem, Far Cry, F.E.A.R., Ghost Recon, Half-Life, Hitman, Medal of Honor, Postal, Quake, Unreal, Vietcong, Wolfenstein. - Séries populaires de jeux TPS : Splinter cell, SOCOM, Metal Gear - Voir aussi : Crysis, S.T.A.L.K.E.R.: Shadow of Chernobyl, Prey, Left 4 dead, Killzone 2,Team Fortress 2
ZeDen.net © Copyright 2001-2010. Tous droits réservés. / 12 requêtes SQL en 0.0028 secondes.
Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation des auteurs. - Mentions Légales