Après plusieurs jours passés en compagnie de ce casque, il est l'heure de faire le bilan.

Finition

Le casque a un beau design
Tout d'abord, la finition. Les matériaux utilisés sont de bonne qualité, mais l'assemblage mériterait une plus grande attention au niveau des éléments pivotants. En effet, les boutons  – notamment celui du volume –  émettent un frottement désagréable au début de course. Pareil lors de l'activation du micro ou des éléments constituants l'arceau, qui semble souffrir couinements répétés. Et encore, une fois sur les oreilles, c’est pire, car le bruit opère juste à côté des tympans. Heureusement, les nuisances se font plus calme avec du son.

La patte du fabricant
A part ça, rien d'autre n'attire notre attention. Les éléments sont bien fixés entres-eux et on adhère totalement au look du casque et son camouflage orangé. Le câble passant de part et d'autre de l'arceau du casque à l'air solide et bien ancré, la mousse supérieure a une bonne amplitude et le brodage ne se trimballe pas un fil mal cousu.

Confort et praticité

Niveau confort, avec 360 grammes sur la balance, le casque s'en sort plutôt bien. Le poids n'est pas un problème une fois la hauteur du P533 bien réglé, il peut être utilisé facilement lors de longues sessions et ne gênera pas les porteurs de lunettes (j'en suis un). Les coussinets sont moelleux et englobent parfaitement l'oreille. Merci à l'épaisseur des mousses ; le style aviateur a son avantage !

Le bouton volume est utile au quotidien et permet d'économiser des clics de souris, voir des ALT+TAB pour aller dans l'onglet audio de Windows. Le système On/Off du micro (rabattu = éteint) est utile quand on a fini son chat vocal et permet de ne pas être écouté par erreur ou d'obstruer le champ de vision de la perche du micro.

La connectique
On pourra noter que la longueur des câbles est largement suffisante. En effet, il y a 1,5 m de fil entre le casque et la sortie Jack et ensuite la rallonge nous rajoute encore 2 m. Elle sera indispensable si vous voulez utiliser le micro d'ailleurs, un choix peu judicieux, car on se retrouve avec 2 mètres de câbles pour rien ...

Audio

La housse de protection est vraiment solide
Le rendu audio nous est apparu un peu trop neutre, un avantage en jeux, mais pas en multimédia. Cette neutralité ce caractérise par un manque de basses et donc, de profondeur. Le son ne semble pas provenir d'ailleurs, il est là, mais on ne le ressent pas autant que d'ordinaire avec un équipement plus haut de gamme. Utilisé sur le FPS/TPS PUBG, on arrive bien à positionner l'ennemi, mais lors des phases d'explosions ou de tir, on entend pas grand-chose du fait du manque de basses. Le positionnement stéréo est bon certes, avec une séparation nette des canaux droit et gauche, mais cette neutralité gâche un peu l'immersion ingame. Les aigus par contre sont eux, bien mis en avant.

En film, autant dire que l'expérience consistera juste à passer les 1h30 du média sans ressentir une réelle immersion. Et pour la musique, oubliez celles qui font boom boom, de toute manière, vous ne l'entendrez pas.

Un choix qui se veut orienté très gaming donc, mais si vous jouez sur PC on sait que le jeu ne fait pas « que » partie du programme. Ce n'est pas gênant en soi et juste une habitude à prendre, ceux qui commencent avec le P533 seront pleinement satisfaits du rendu sonore par exemple.

Côté insonorisation, nous sommes sur un niveau moyen. Notre propre voix est assez claire à l'écoute dans un environnement calme, même avec une musique à faible volume. Le casque n'est pas vraiment fermé il faut dire. Nous n'avons eu aucun problème de grésillement parasite ou autre effet de souffle cependant, même lorsque le volume du casque est à haut volume et sans source audio à diffuser.

Microphone et autres

Le microphone est plutôt faible de base, mais arrive à tirer son épingle du jeu une fois bien configuré. Le bruit de fond n'est pas vraiment présent et la voix est claire, c'est un bon point. La perche est correctement réglable en hauteur et profondeur pour bien placer le micro en face de la bouche. Rien à dire de ce côté-là, la communication a été soignée, normal vu la revendication du casque me direz-vous.

Niveau volume, notre sonomètre Voltcraft SL-100 a relevé 72 dBA au maximum, ce qui est largement de quoi se rendre sourd. Le P533 a donc bien assez de coffre. Il faut également souligner que, dans ses conditions, on reconnait le son à un mètre, ce qui prouve que le casque ne souffre pas de distorsion à haut volume, un très bon point
.
Page précédente Page précédente - Plage de rendu sonore : protocole et résultat Page suivante - Conclusion Page suivante
par Neccryde Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

PRIX : 70 €
FICHE TECHNIQUE :
  • Fréquence : 20 Hz - 20 kHz ;
  • Sensibilité : >95 dB ;
  • Impédance : 16 ou 62 Ohms ;
  • Longueur du câble : 1.2 m + extension de 2 m ;
  • Poids : 360 g mesurés ;
  • Diamètre des haut-parleurs : 40 mm.
MICROPHONE :
  • Type : Boom ;
  • Fréquence de réponse : 100 Hz - 10 kHz ;
  • Sensibilité : -40 dBV/Pa.

Séries populaires de jeux FPS : Battlefield, Call of Duty, Doom, Duke Nukem, Far Cry, F.E.A.R., Ghost Recon, Half-Life, Hitman, Medal of Honor, Postal, Quake, Unreal, Vietcong, Wolfenstein. - Séries populaires de jeux TPS : Splinter cell, SOCOM, Metal Gear - Voir aussi : Crysis, S.T.A.L.K.E.R.: Shadow of Chernobyl, Prey, Left 4 dead, Killzone 2,Team Fortress 2
ZeDen.net © Copyright 2001-2010. Tous droits réservés. / 12 requêtes SQL en 0.0032 secondes.
Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation des auteurs. - Mentions Légales