Esthétique

C'est apparemment sous le grand œil de la sobriété qu'a été construit ce CK550. Un châssis à la finition aluminium s'appuie sur de légers angles assez plongeants pour les côtés. Les contours du clavier sont recouverts d'un bandeau en plastique noir. Le fait que la base soit en aluminium permet une diffusion assez sobre de l’éclairage RGB, contrairement aux claviers munis de bases blanches reflétant la lumière de manière excessive.


Sobre et anguleux

Les touches sont clairement surélevées  – tout comme le clavier d'ailleurs – , ce qui laisse entrevoir la mécanique derrière avec le bon angle de vue. Avec cette finition, on pense rapidement à une machine a écrire et l'ensemble est très agréable à regarder. En retournant ce CK550, c'est cependant d'un seul coup très vide. Pas de goulottes pour le câble, ou de fioritures, juste une large plaque de plastique équipée de deux patins anti dérapant et 2 pieds rabattables pour l'inclinaison. Vous pouvez taper dessus, c'est du solide. Nous ne sommes par contre pas confiants avec aussi peu de patins pour garder l'ensemble stable, mais c'est en utilisation que nous découvrirons si ces derniers suffisent.


Le châssis en aluminium rend vraiment bien

Retour à l'avant. Dans le coin supérieur droit, on retrouve les habituels témoins d'utilisations qui signalent si oui ou non certaines fonctionnalités du clavier sont activées comme le verrouillage numérique ou les majuscules. Avec nos touches surélevées, c'est un endroit du clavier difficile à observer, il faudra donc s'en passer à moins que vous soyez bien droit sur votre chaise.

Le câble et sa connectique
Sur la balance, nous avons mesuré un poids 850 grammes sans le câble. Un résultat en cohésion avec les données constructeur. Plutôt compact, car sans repose-poignet, les dimensions mesurées sont de 45 cm de long pour 13,5 cm de large, de quoi prendre place sur de nombreux bureaux. Parlons un peu du câble ; pas de nylon ou de gaine pour ce dernier. Juste un plaquage Or pour la connectique et une petite touche violette pour l’esthétique. Néanmoins, le CK550 ne possède pas de ports supplémentaires sur son châssis, dommage. Une entrée/sortie audio et un port USB supplémentaire est très pratique lors de déplacement en LAN par exemple.

Dernier point, mais à ne pas mettre de côté, le lettrage des touches. Il est d'une grande simplicité et donc, bien lisible. Cela facilite la lecture des touches et la seule différence atypique par rapport à un lettrage classique serait le logo Cooler Master à la place de la touche Fn. Évidemment, pas besoin de préciser que nous avons un modèle US et donc une disposition QWERTY, qui offre ses avantages et ses inconvénients. Le clavier est évidemment disponible aussi en AZERTY.

Au final, c'est une excellente finition sur tous les points que nous offre ce CK550. Pas de couinements, de grincements ou de mauvaises surprises.

Switches

Fonctionnement des switchs RED
Qui dit clavier mécanique dit switchs ! Le nôtre est équipé de Gateron Red et non pas des traditionnels MX fabriqués par la société Cherry. De type linéaires, ils possèdent une distance d'activation de 2 mm et une force d'actionnement de 45 g. Autant dire qu'ils seront parfaits pour le gaming et un peu moins pour la frappe avec leur rapidité d'activation qui pourront causer des fautes de frappe à l'écrit. Au-dessus du mécanisme mécanique, on retrouve la touche en elle-même. Le revêtement est antidérapant tout en laissant le doigt glisser. À la pression entre nos doigts, le plastique ne se compresse pas ce qui est un gage de qualité.


Les Gateron Red en détail

Les raccourcis

Sur ce clavier, vous ne trouverez pas de touches dédiées au multimédia ou de molette de volume comme il y en a sur le MK750 par exemple. Ces fonctions sont présentes, mais déportées sur la zone au-dessus de touches fléchées, en combinaison avec Fn (ici remplacé par le logo de Cooler Master). Un système classique, très courant sur les claviers d'ordinateurs portables et qui n'est pas reprogrammable. Cependant, la majeure partie des fonctionnalités multimédias est présente donc ça ne devrait pas trop poser de problème. En réalité tout est faisable sur le clavier uniquement sans passer par le logiciel mère, du choix de coloris au réglage de la vitesse des effets.

Éclairage

Le clavier propose un éclairage RGB entièrement configurable directement à la volée ou par logiciel. Chaque touche possède une LED unique et peut-être éclairée par une couleur choisie (réglage par le logiciel) ou globalement (réglage par le clavier). Des effets sont aussi disponibles.

Tout se passe ici pour l'éclairage
Ainsi, l’éclairage RGB se règle par le biais des huit boutons de fonctions de clavier, de F1 à F8, activables par la touche Fonction (Fn). La première rangée de boutons s'occupe de changer le cycle de couleur disponible, puis de pouvoir l'affiner grâce aux trois touches RGB. La deuxième rangée va permettre de changer la vitesse d'éclairage tandis que la dernière rangée va concerner l'enregistrement de macros.

L’éclairage peut évidemment être éteint si souhaité, mais ça serait dommage de s'en passer !

Passons maintenant à la partie logicielle, car les réglages sur le clavier uniquement savent montrer leurs limites.

Page précédente Page précédente - Déballage du CK550 Page suivante - Partie logicielle, Cooler Master Portal Page suivante
par Neccryde Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

Fiche technique
  • Type de clavier : Mécanique
  • Type de switchs : Gateron Red
  • Processeur : ARM Cortex M3 32 bits
  • Mémoire interne de 512 Ko
  • Polling rate : 1000 Hz
  • Point d'activation des touches : 2 mm
  • 16,8 millions de couleurs
  • Disposition : QWERTY
  • Câble de 1,8 m de longueur
  • Poids : 850 g
  • Garantie : 2 ans
Prix : 69,99 €

Séries populaires de jeux FPS : Battlefield, Call of Duty, Doom, Duke Nukem, Far Cry, F.E.A.R., Ghost Recon, Half-Life, Hitman, Medal of Honor, Postal, Quake, Unreal, Vietcong, Wolfenstein. - Séries populaires de jeux TPS : Splinter cell, SOCOM, Metal Gear - Voir aussi : Crysis, S.T.A.L.K.E.R.: Shadow of Chernobyl, Prey, Left 4 dead, Killzone 2,Team Fortress 2
ZeDen.net © Copyright 2001-2010. Tous droits réservés. / 12 requêtes SQL en 0.0047 secondes.
Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation des auteurs. - Mentions Légales