Max Payne est de retour et cette fois il n'est pas seul! « Max Payne » - à la simple évocation de ce nom, des frissons de bonheur me parcourent le dos. Que de nuits passées à dérouiller des mecs à grand coup de « bullet-time » et de Desert Eagle.


Historique

Le premier titre nous plongeait dans l'histoire d'un flic des stups de New York. Ce type qui avait tout pour réussir rentre chez lui un soir et découvre que sa femme et sa fille ont été assassinées par une bande de camés au « V » une nouvelle drogue qui circule dans les rues. Peu de temps après, son collègue se fait buter devant ses yeux alors qu'il était sur la piste des origines du « V » . Accusé à tord de ce meurtre, il décide de faire lui même la loi, de laisser parler les balles. Menant son enquête dans l'ombre, il découvre que les pontes de la mafia ont un lien avec le Valkyr. Quelques cadavres et quelques chargeurs plus tard il obtient des informations d'une tueuse énigmatique du nom de Mona qui, pour des raisons obscures, marche dans le même sens que lui. Cette affaire n'est pas une simple vengeance sur un flic ayant trop bien fait son boulot, ça vient de plus haut, de beaucoup plus haut, du gouvernement ? Bien décidé a régler son compte avec chaque responsable de son malheur, il déclenche une véritable guerre en plein centre de New York. Aidé par Mona et par le mystérieux Alfred Woden, il découvre bientôt que c'est Nicole Horne, la richissime directrice de Aesir corporation, qui est derrière tout ça. La femme de Payne bossait chez le procureur et elle avait découvert des dossiers compromettant sur Horne. Ne réfléchissant plus à rien, Payne décide de Buter Horne. Il voit par la suite Mona se prendre une balle (décidément il a pas de bol ce Max), puis est arrêté après avoir accompli son oeuvre. Il est disculpé plus tard, mais tout n'est pas rentré dans l'ordre : Payne est vivant et il est gênant...

Nous reprenons donc Max ou nous l'avions laissé, chez les flics. Ayant quitté les stups et rejoint la police de New York, il s'occupe désormais de « petites » affaires de routine. Mais le passé le rattrape vite et il retrouve ses anciens fantômes en même temps que Mona ! Nous embarquant de nouveau dans une affaire des plus compliquée, voici Payne qui reprend du service et cette fois-ci, il n'est vraiment pas content... (ça va chier!)

Max Payne 2 : une Histoire...

Donc voici notre petit Max qui ressort les armes, comme vous avez pu le constater, j'ai fait un petit récapitulatif du premier Max Payne. Pour ceux qui n'avaient pas joué au premier, il est important de bien comprendre l'histoire puisque Max Payne 2 est la digne suite du premier opus. Max Payne, c'est un superbe mélange entre Le style Matrix et le style Die Hard. Première particularité du jeu : il est en effet possible de faire du « bullet time », une espèce de freeze du temps de façon a obtenir un superbe ralenti nous permettant de flinguer les petits malfrats avec un pur style (pour les amateurs de Matrix, c'est génial !). Mais Max Payne ce n'est pas qu'un shoot sans âme, il y a derrière cela un scénario digne des meilleurs romans noirs. Mêlant l'intrigue, la trahison, la conspiration et l'amour, l'histoire de Max n'est pas des plus simples. Mais je ne voudrais pas vous gâcher le plaisir de découvrir le fin mot de l'histoire, c'est pourquoi je ne m'attarderai pas sur le scénario. Je dirai juste que l'histoire n'est pas présentée en une suite de vidéos : entre les différentes missions, l'histoire nous est rapportée par Max lui même sous la forme de petit « comics », comme c'était le cas dans le premier épisode.

Max Payne 2 : de l'action...

Tout d'abord il faut savoir que Max ne sera pas seul. En effet le joueur pourra prendre le contrôle de Mona, la magnifique tueuse que Payne avait laissé pour morte dans le premier titre. Au niveau action on est servi : de nouvelles armes, telles que le double Desert Eagle, l'AK47, le « Striker » (une sorte de fusil à pompe à bariller) et le MP5 à lunette (style Morpheus dans la Matrice III) viendront compléter l'arsenal du premier titre. Au niveau du « Bullet-time », quelques modifications ont été apportées pour intensifier l'action. Par exemple, il est désormais possible de rester couché par terre et finir son adversaire après un superbe plongeon, alors que dans le premier titre Max prenait tout son temps pour se relever et par la même occasion prennait une grosse décharge de plombs dans la tronche. Autre modification, il est désormais possible de recharger son flingue avec un style exemplaire, je m'explique : Max se tape un 360° en chopant un chargeur, il remplace celui vide et se remet aussitôt a l'action, effet de ralenti en prime on en reste scotché, une action dans le plus pur style Matricien. Je peux aussi vous dire que le ralenti est géré de façon exemplaire et que plus on fait de morts, plus le temps est lent. Cet effet « Bullet-time » est désormais beaucoup plus important que dans le premier MP, il sera désormais impossible de passer certains passages sans l'utiliser.

Max Payne 2 : des graphismes...

Alors la y'a rien à redire ! Les graphismes sont tout simplement magnifiques. Le jeu utilise un moteur graphique propriétaire, évolution directe de celui précédemment utilisé pour Max Payne premier. Tous d'abord, les personnages sont hyper détaillés : Max porte toujours son manteau de cuir noir mais a subi un lifting entre les deux épisodes. Les textures sont parfaites et je n'ai vu aucun bug d'affichage, c'est du grand art. Les visages ennemis sont assez variés, ainsi, on n?a pas réellement l'impression de tout le temps buter les mêmes. Grande innovation, la dynamique est parfaitement gérée par le moteur physique « Havok », lequel est aussi utilisé par Half-life². Par exemple, l'ennemi reçoit une bastos dans la jambe, il tombe, bien entendu, mais ne tombe pas comme s'il se prenait une balle dans le torse: on voit sa jambe dégager sous la poussée. Ainsi, les ennemis ne tombent plus tous de la même façon. Dans le même esprit, l'interaction du joueur avec l'environnement est poussée à l'extrême, Max peu désormais faire tomber chaises, tables, cartons, bidons, bouteilles... en bref, on peut pratiquement tout faire. J'ai un superbe exemple pour illustrer : je vais dans les chiottes et je me dis « Pourquoi ne pas tirer la chasse ? ». J'essaie, ça marche. Je veux aller plus loin, je tire sur le papier de toilette, ça marche, j'allume le robinet, ça marche, je tire dans le lavabo, une superbe texture de faïence brisée s'affiche, je me regarde dans le miroir - l'illusion est parfaite... ce jeu est réellement révolutionnaire, c'est dingue tout ce qu'on peut faire dans des chiottes, alors imaginez le reste.

Max Payne : Une ambiance particulière...

Vous avez déjà joué à un de ces jeux qui vous poussent à aller toujours plus loin ? Vous savez le genre de jeu à nous faire coucher à des heures pas possibles juste pour connaître la fin et se retrouver le lendemain, en cours, avec la tête grosse comme un potiron... vous voyez ce que je veux dire ? Eh bien Max Payne 2, c'est exactement ça. Comme je vous le disais précédemment, l'immersion du joueur a été superbement travaillée par les mecs de Remedy. Les détails graphiques sont innombrables, mais il ne faut pas oublier autre chose : l'ambiance sonore est parfaite comme à l'habitude, avec un bon EAX ou même sans, on se surprend parfois à tirer dans le vide juste pour écouter le bruit du flingue ! De plus, les musiques viennent s'insérer dans l'action sans aucun décalage, c'est-à-dire que la musique coïncide parfaitement avec l'action du joueur (comme dans Halo, par exemple). Le joueur est donc plongé dans cette action à 200% surenchérie par une bande son exemplaire. Je me répète peut-être mais c'est vraiment du grand art!

Max Payne 2 : Le jeu parfait...n'existe pas

Mais comme tout jeu qui se respecte, MP2 a bien entendu des défauts (bien que j'ai cherché longtemps pour les trouver!). Tout d'abord, l'un des problèmes rencontrés est le même que celui de son prédécesseur : la durée de vie. Il suffira d'une quinzaine d'heures environ pour finir le jeu (une dizaine pour celui qui ne regarde pas les vidéos). Oui, c'est court... surtout que l'on ne peut choisir le niveau de difficulté au début et il faudra finir le jeu pour débloquer les autres. Deuxième défaut : la concordance des lèvres avec les paroles. Je ne sais pas si ce n'est que dans la version française, mais Max parle parfois sans que ses lèvres ne bougent. À moins qu'il soit ventriloque, c'est moche. Et enfin, troisième défaut qui n'en est pas un pour tous, les passages de cauchemars qui font office de prologues (tout comme dans le premier), bien qu'ils fassent progresser l'histoire, sont quant à moi ennuyeux et coupent l'action.

En conclusion

Je dirais que Max Payne 2 est un très, très bon jeu reprenant tout d'abord les aspects qui avaient fait du premier titre un grand jeu. Le joueur peut s'attendre à un jeu de qualité qui ne le décevra pas (je ne pense vraiment pas que l'on puisse être déçu...), mais son défaut majeur étant sa courte durée de vie, je ne pourrais pas dire que MP 2 est LE jeu parfait. Puisque ce test est fait pour Zork Shooter, je vous dirai aussi qu'il existe un mod FPS : ce mode permet de passer de le vue en troisième personne (TPS) à la vue en première personne (FPS). Bien que ce mode soit drôle, je dirais qu'il gâche quelque peu l'action puisque lors du bullet-time on ne peut pas réellement assister au spectacles qui nous est offert. De plus, en jouant à ce mode, j'ai remarqué que la difficulté était accrue puisqu'il n'était plus possible de « voir » son ennemi à l'angle d'un mur; technique très efficace dans ce genre de jeu. Eh bien, à bon entendeur salut et je vous souhaite de longues heures de jeu sur ce magnifique titre. Si jamais vous avez des remarques à me transmettre, n'hésitez po !

Pour finir, la petite note finale (roulement de tambours) : 17/20 car à part la durée de vie, il reste super.

Système : Windows 98/Me/2000/XP
Configuration minimale : PIII/atlhon 1 GHz, 256 Mo de Ram, Carte 3D de 32 Mo (avec cette config. faut pas pousser le jeu quand même, elle est vraiment là pour faire joli...)
Configuration recommandée : P4/atlhon 1,7 GHz, 512 Mo de Ram, Carte 3D 64 Mo (support Dx9 si possible)
Accélération 3D : Oui
Multijoueur : Non


par -=Pixx=- 14 commentaires, dernier par
Partager

Commentaires

Damz

Visiteur
(#0) 05 décembre 2003 à 02h12
Excellent test !
J'ai beaucoup aimé sa lecture et je suis plutôt d'accord avec tous les points qui y ont été avancés
Pour la bouche qui ne bouge pas quand il parle, je confirme, il est ventriloque même dans la version originale

Au fait, juste comme ça, j'aime bien le " Max Payne 2: Le jeu parfait... n'existe pas"
KandeRs

Visiteur
(#0) 05 décembre 2003 à 03h58
j'ai joué à ce jeu et je l'ai fini, et le meilleur bout c'est le mode où ya des méchants qui apparessent au fur et a mesure et tu dois survivre le plus de temps possible!

c'est trop fort!
Damz

Visiteur
(#0) 05 décembre 2003 à 06h07
Moi on m'a dit (Zork m'a dit) qu'ils apparaissaient TROP "n'importe où" alors que c'était un peu chiant.
Au fait, est-ce que si on finit le jeu aux difficultés plus élevées ça débloque d'autres mods que celui mentionné précdemment ?

Ah et pendant qu'on parle de ça, ça me fait pensre que Pixx a omis d'en dire mot dans son test ^^
BalSagoth

Visiteur
(#0) 05 décembre 2003 à 06h47
Enorme boulot, bravo !
bobonuts

Visiteur
(#0) 05 décembre 2003 à 08h29
15 heure lol même les joueurs moyen le finisse en 7h avec cinématic petit joueur va
Xzatly

Visiteur
(#0) 05 décembre 2003 à 10h51
C'est fachement un FPS quand même, il me semblais lire "first person shooters" sous le "zorkshooter" en haut.
bobonuts

Visiteur
(#0) 05 décembre 2003 à 10h54
ca doit être pour ca qu'il joue comme une quiche
Bibi

Visiteur
(#0) 05 décembre 2003 à 11h27
C'est un site sur les FPS, il est vrai. Mais cela n'empêche pas de parler d'autre chose.
KandeRs

Visiteur
(#0) 06 décembre 2003 à 00h10
c'est un site de jeu de GUNs c tout
Glorgal

Visiteur
(#0) 06 décembre 2003 à 12h59
Un jeu de gun est un FPS. First Person SHOOTER.
Bibi

Visiteur
(#0) 06 décembre 2003 à 17h05
Oui mais il ne faut pas oublier les deux mots qui précedent SHOOTER, à savoir First Person soit une vue à la 1ere personne
Zork

Visiteur
(#0) 06 décembre 2003 à 18h55
La raison pour laquelle nous parlons de Max Payne, c'est qu'à l'époque du premier, comme il avait l'air bien, on en avait parlé. Il avait été très populaire même chez les joueurs de FPS.

Maintenant, ceux qui ne sont pas contents, sachez que je n'en ais strictement rien à faire.

Par contre, sachez au moins que ce phénomène ne se généralisera pas. Pas de Tomb Rider sur Zork Shooter.
Damz

Visiteur
(#0) 06 décembre 2003 à 22h41
Ouais et puis bon ceux qui sont pas content ils ont qu'à pas lire le test...

Sinon, Zork, on est bien content que ça ne généralise pas (Tomb Raider), mais Max Payne est quand même un très bon jeu et en plus y a un mod FPS alors il mérite d'être mentionné sur ce site
utr_dragon

Visiteur
(#0) 19 décembre 2003 à 11h41
A la vue premiere personne c'est un FPS
[!] Commentaires fermés pour cette nouvelle.

Séries populaires de jeux FPS : Battlefield, Call of Duty, Doom, Duke Nukem, Far Cry, F.E.A.R., Ghost Recon, Half-Life, Hitman, Medal of Honor, Postal, Quake, Unreal, Vietcong, Wolfenstein. - Séries populaires de jeux TPS : Splinter cell, SOCOM, Metal Gear - Voir aussi : Crysis, S.T.A.L.K.E.R.: Shadow of Chernobyl, Prey, Left 4 dead, Killzone 2,Team Fortress 2
ZeDen.net © Copyright 2001-2010. Tous droits réservés. / 12 requêtes SQL en 0.0045 secondes.
Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation des auteurs. - Mentions Légales