23 janvier 2004, 06h37 Icone XIII

ZeDen teste XIII

XIII est un jeu qui a beaucoup fait parler de lui durant sa préparation et ce pour une bonne raison : il est le premier FPS à utiliser la technologie appelée Cell Shading. Grâce à cette technologie, le jeu pend des allures de bande dessinée.

Mais avant tout, XIII c'est d'abord une bande dessinée fançaise portant le même nom. Le jeu reprend les quatre premiers livres de la longue série. Ceux-ci portent essentiellement sur un événement appelé « Alerte Rouge » (qui sera d'ailleurs explicité dans la suite).

L'Histoire


Vous vous demandez peut-être pourquoi le jeu s'appelle XIII ? C'est très simple : dès le début, vous vous réveillez sur une plage, totalement amnésique et le seul lien avec votre passé est un chiffre, XIII, tatoué sur votre corps. On imagine donc déjà le but de votre quête : retrouver votre passé.

Vous apprenez que vous êtes accusé d'avoir tué le président des États-Unis. Vous vous découvrez peu à peu des talents dignes d'un grand militaire et cela vous permet d'ailleurs de rester en vie.

Le tatouage est en fait le signe d'appartenance à une organisation secrète composée de XX (20) personnes. Cette organisation a pour objectif de prendre le contrôle de toute l'Amérique et cette opération s'appelle « Alerte Rouge ».

Les Graphismes


On a donc déjà vu que la grande particularité de ce jeu résidait dans ses graphismes et son univers de bande dessinée. Avec le Cell Shading, on a vraiment un très bon rendu de cet univers. Les personnages, les armes, les décors ... tout est très bien réalisé.

En fait, il y a un grand avantage avec ce visuel : lorsque l'on décide de faire un jeu de style BD, on n'est pas obligé de produire des personnes aussi réalistes que possible, de faire des scènes vidéos à l'image des films ... Et c'est notamment pour cela que les objets qui paraissent, dans un premier abord complètement mal réalisés, donnent un aspect de BD plus que correct.

Le Moteur


Que dire sur le moteur du jeu ? A vrai dire, il n'y a rien d'exceptionnel mais le moteur d'Unreal II remplit amplement son rôle. Les animations sont fluides, on peut aussi vraiment apprécier le jeu et l'histoire sans se prendre la tête avec le moteur.

Par contre, si l'on regarde de plus près, il y a de nombreuses imperfections. Il arrive parfois que des membres des corps de ceux que l'on vient de tuer traversent les murs. Voir un bras qui traverse le mur fait quand même mauvais genre. D'autres fois, lorsque deux corps ennemis se retrouvent l'un sur l'autre, c'est vraiment n'importe quoi : soit ils se superposent de manière très grossière et le résultat donne quelque chose de bizarre, soit celui du dessus essaye de se mettre à côté de celui du dessous mais là aussi, de façon bien étrange. Vous pouvez regarder les deuxième et troisièmes images de la colonne ci-contre pour mieux vous en rendre compte.

Les Autres Aspects Techniques


Parlons maintenant des derniers aspects techniques du jeu. Il y a, pour commencer, la musique. Celle-ci n'a rien de bien géniale et les bruits d'environnement ne sont pas très variés. Par exemple, lorsqu'un ennemi chante, c'est la même chanson durant tout le jeu. Ensuite, il y a l'intelligence artificielle. Celle-ci n'est pas très poussée. Il faut vraiment un grand nombre d'ennemi pour vous tuer ... Avec un gilet par balle lourd, un casque, il faut quand même se prendre une bonne centaine de balles pour faire tomber à tout jamais notre bon vieux XIII.

Les Plus du Jeu


Maintenant, on va faire un petit bilan de tout ce que le jeu présente de bien. Tout d'abord, un de ses points positifs est la diversité des missions. En effet, les missions vont de la classique où il faut avancer sans trop réfléchir et tirer sur tout ce qui bouge, jusqu'à la mission d'infiltration qui nécessite beaucoup de réflexion.

Pour les missions d'infiltration, il en existe deux types :
  • La mission où il faut avancer sans se faire tuer mais aussi sans tuer les « innocents ». Les « innocents » sont, par exemple, des civils qui se trouvent au mauvais endroit ou des gardes qui essayent de vous attraper. Il vous faudra donc les assommer sous peine de perdre.
  • Le deuxième type de mission d'infiltration consiste à tuer des gardes et d'empêcher les autres de déclencher l'alarme. Pour cela, il faudra penser à cacher les corps.
Ensuite, un autre point fort réside dans les onomatopées. Vous ne savez pas ce que c'est ? C'est les « bing », « bong », « arrrrg », « tap, tap ». Celles-ci viennent s'ajouter à l'écran et permettent d'accentuer l'action. En voyant un gros « bing » s'afficher lorsque l'on vient de mettre à terre un hélicoptère, cela nous permet de vraiment nous rendre compte de l'action que l'on vient d'effectuer.Pour appuyer aussi d'autres passages, comme des tirs à la tête, trois petits cadres apparaissent en haut à gauche de l'écran pour intensifier l'action. Ces derniers apparaissent aussi lorsqu'une action importante se passe hors de notre champ de vision : par exemple, l'arrivée d'un ennemi, une discussion importante...

Les Moins du Jeu


Passons logiquement aux points noirs de XIII. Le premier et le plus flagrant est la linéarité de la campagne. En effet, cela devient un peu lourd à la longue. Pour réussir la mission, il n'y a pas trop de choix possibles. Par exemple, on a vu tout à l'heure qu'il fallait cacher des corps lors des missions d'infiltration. Mais par contre, il n'y a pas beaucoup d'endroits où les mettre. Donc, soit vous avez de la chance dès le début ou alors vous vous y reprenez en plusieurs fois. Mais lorsque cela se situe à la fin d'une mission et que vous devez vous retaper les dix minutes qui précèdent l'action, c'est vraiment pas terrible.

Ensuite, il y a aussi le système de « check point ». Certains y verront un bienfait vu qu'il faut les atteindre pour pouvoir enregistrer. Pour d'autres, ce système est nul parce qu'il faut parfois revoir de longues scènes de dialogues qui se situent juste après un « check point ».

Enfin, le dernier point noir n'est pas un des moins importants. Il conserne la durée de vie du jeu. On nous avait annoncé pas loins de 20 heures (voir plus) lors du développement du jeu, mais on se retrouve finalement avec une durée de vie d'une dixaine d'heures. Bien qu'il y ait plusieurs niveaux de difficulté, une fois que l'on a fini le jeu une fois, on connait exactement où se trouvent les ennemis, comment les tuer, où cacher les corps ... en bref, comment finir le jeu. Il n'y a donc plus de suspens ni de difficulté.



Pour conclure avec ce test, on peut dire que XIII est un jeu classique qui ne se différencie des autres que de par son aspect de bande dessinée qui est d'ailleurs très bien réalisé. Dès le début, on prend vraiment le rôle du personnage et on veut aussi connaître son passé et savoir ce qu'il s'est passé avant l'amnésie.
En résumé, ce jeu est destiné à tous ceux qui sont blasés des FPS actuels et à ceux qui sont à la recherche de nouvelles sensations.

xiii_003.jpg xiii_009.jpg xiii_002.jpg xiii_009.jpg xiii_003.jpg
par Bibi 6 commentaires, dernier par
Partager

Commentaires

utr_dragon

Visiteur
(#0) 23 janvier 2004 à 12h30
Sur le moteur il faudrais ajouter que les effets d'ombre/lumière et les explosions sont bien intégrées dans le cel shading sans que cela ne choque.
Sur les armes le magnum est vraiment terrible !
Sur le multijoueur je n'ai pu jouer qu'à la version démo mais je 'étais vraiment bien marré, les cartes multi-joueurs sont des adaptations de niveaux solo bien foutues et il existe des petits passages pour arriver a certaines armes etc. Je garde un avis positif sur le jeu qui n'est pas exempt de défauts mais néamoins bien "fun".
cocio_16

Visiteur
(#0) 23 janvier 2004 à 12h47
Moi j'ai télécharger la démo multijoueur(je voullait la solo, je me susi tromper). J'ai entré par hasard dans une partie déjas bien avancée. En quelques instant j'avait fait une trentaine ne mort. Mais le total de fois que je me suis tué etait record...
C'est sa ma stratégie en general dans ce genre de jeux multijoueur: je fonce dans le tat, me prend un bonhome au hasard et m'acharne dessus. J'ai réussis a le tué? un autre!
BalSagoth

Visiteur
(#0) 23 janvier 2004 à 23h43
Beau boulot Bibi, vraiment j'applaudis !
Rider

Visiteur
(#0) 24 janvier 2004 à 00h03
Ouais bon test ! j'ai tout lu et je suis bien d'accord avec toi !
Bibi

Visiteur
(#0) 24 janvier 2004 à 00h49
Bande de menteurs va!
Même moi je ne le lis pas jusqu'au bout
Damz

Visiteur
(#0) 24 janvier 2004 à 03h44
C'est bien d'être critique comme ça envers soi-même, ça amène à la perfection ^^
[!] Commentaires fermés pour cette nouvelle.

Séries populaires de jeux FPS : Battlefield, Call of Duty, Doom, Duke Nukem, Far Cry, F.E.A.R., Ghost Recon, Half-Life, Hitman, Medal of Honor, Postal, Quake, Unreal, Vietcong, Wolfenstein. - Séries populaires de jeux TPS : Splinter cell, SOCOM, Metal Gear - Voir aussi : Crysis, S.T.A.L.K.E.R.: Shadow of Chernobyl, Prey, Left 4 dead, Killzone 2,Team Fortress 2
ZeDen.net © Copyright 2001-2010. Tous droits réservés. / 14 requêtes SQL en 0.006 secondes.
Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation des auteurs. - Mentions Légales