Creative répond aux attaques (voir la nouvelle précédente) :
- Nous avons déposé un brevet, comme toute entreprise, il est normal d'en défendre la pérennité. Pour rester dans la légalité, ils avaient le choix, ils négocient avec nous ou ils payent. Facile ! Bien évidemment, Id Software était d'accord.
- Aujourd'hui, Doom III ne supporte pas l'EAX. C'est insupportable, nos produits sont les plus répandus, ce serait dommage que nos clients ne puissent pas en profiter. Il est donc normal d'exiger l'utilisation de notre super licence.
- De toute façon, nos produits sont les meilleurs.
- Carmack n'aime peut-être pas les brevets logiciels, c'est très gentil à lui de mettre ses jeux à disposition du public, c'est pas comme ça que ça se passe pour les vraies boites qui gagnent de l'argent comme nous. Nous on a déposé un brevet sur une technique qui marche encore au bout de 5 ans, alors que lui, ses moteurs de jeu ne peuvent pas en dire autant. L'est un peu naïf le Carmack !
par WhilelM 7 commentaires, dernier par JDS_@tomics
Partager | Source : The Inquirer

Commentaires

Hubert

Faignasse
Nb msg : 1659
(#1) 30 juillet 2004 à 14h09
Juste comme ça, les moteurs de Carmack durent bien plus que 5 ans, la preuve, le Quake3 Engine est encore utilisé aujourd'hui dans MoH:PA. Et n'oublions pas tout les mods pour DOOM 1 & 2 qui sortent encore aujourd'hui.
Alors... Ta gueule Creative !
Zork

Webmaster
Nb msg : 1845
(#2) 30 juillet 2004 à 19h34
De toute façon il n'y a aucune comparaison possible. Ils sont bien crétins chez Creative. Et mon opinion sur les brevets reste le même : quelle foutaise.
Webmaster et fanboy id Software.
WhilelM

Ex-Rédacteur
Nb msg : 19
(#3) 30 juillet 2004 à 20h03
Ouais, mais ça rapporte des pépèzes ! Et sans se fouler s'il vous plait.
"Computer games don't affect kids; I mean if Pac-man affected us as kids we'd all be running around in darkened rooms, munching magic pills and listening to repetitive, electronic music." -Kristian Wilson, Nintendo, Inc,
1989
Xpierrot

Responsable Hardware de Zeden
Nb msg : 1496
(#4) 30 juillet 2004 à 21h11
Les brevets sont absoluments nécessaires, malheureusement ou heureusement, ca j'en sais rien. Pour avoir travaillé sur des projets brevetés pour une toute petite entreprise, sans brevet pour la protéger, elle allait droit au mur.
Cependant, Id Software et Creative sont tout sauf des petites boîtes. Leur accord, cependant est au bénéfice du joueur. On aura (peut etre) du EAX alors qu'on etait pas censé en avoir...

En revanche les brevets logiciels (cf l'affaire des plugins dans les navigateurs web) ca, c'est de la belle connerie...
Enfin moi c'est ce que j'en dis !
Marchez doucement car vous marchez sur mes rêves
Gregzenegair

Visiteur
(#6) 31 juillet 2004 à 02h22
L'interpretation de cette news est un peu forte! Je suis pas que celà represente vraiment l'esprit de Creative ce qu'il y à decrit (passez pas à la sauce Nofrag les gars!)
ancien-client-creative

Visiteur
(#7) 31 juillet 2004 à 16h26
Seuls les boites à l'imagination limité ont besoin de coller des procès pr gagner de l'argent car leurs produits mal concus ne sont pas rentables ; alors ils font la manche pour satisfaire leurs actionnaires et justifier leur manque de travail.
JDS_@tomics

Membre
Nb msg : 42
(#8) 31 juillet 2004 à 16h33
c'est moi ou d'autre personne on remarquer le caractere asser "gamin" des propos de creative????
Pour ce qui est des brevets logicels je suis d'accord avec Xpierrot c'est vraiment de la merde.pour les brevet parler ici jen sis vraiment rien mais c un coup bas a id que fait ici creative
[!] Commentaires fermés pour cette nouvelle.

Séries populaires de jeux FPS : Battlefield, Call of Duty, Doom, Duke Nukem, Far Cry, F.E.A.R., Ghost Recon, Half-Life, Hitman, Medal of Honor, Postal, Quake, Unreal, Vietcong, Wolfenstein. - Séries populaires de jeux TPS : Splinter cell, SOCOM, Metal Gear - Voir aussi : Crysis, S.T.A.L.K.E.R.: Shadow of Chernobyl, Prey, Left 4 dead, Killzone 2,Team Fortress 2
ZeDen.net © Copyright 2001-2010. Tous droits réservés. / 29 requêtes SQL en 0.0093 secondes.
Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation des auteurs. - Mentions Légales